Wizzgo lance une pétition pour défendre son modèle économique

Après trois revers juridiques face aux chaînes de télévisions, le magnétoscope numérique Wizzgo vient de lancer une pétition pour demander que le droit à la copie privée s'applique aux services d'enregistrement en ligne des programmes de télévision. Lancée le 20 novembre, cette pétition a déjà été signée par près de 10 000 personnes.

En août dernier, la start-up française s'est en effet vu interdire par le tribunal de grande instance de Paris d'enregistrer les chaînes du groupe M6 (M6 et W9) pour les proposer ensuite aux internautes. Le 6 novembre, le TGI a également interdit au magnétoscope en ligne d'enregistrer les chaînes de France Télévisions. Une dizaine de jours plus tard, TF1 et la chaîne NT1 ont également obtenu d'être retirées de Wizzgo par le même tribunal.

La justice estime en effet que le droit à la copie privée ne s'applique pas à Wizzgo. La loi actuelle prévoit que la copie privée ne porte que sur les copies réalisées à "l'usage privé" de la personne réalisant la copie. Or Wizzgo effectue la copie pour le compte de tiers, les internautes.

A travers cette pétition, c'est donc surtout son propre modèle économique que cherche à défendre Wizzgo : sans l'autorisation de proposer aux internautes l'enregistrement des chaînes réalisant les plus fortes audiences de la télévision française, le service perdra une grande partie de son attrait. Le magnétoscope numérique, lancé en mai 2008, comptait en octobre plus de 320 000 abonnés. Gratuit, Wizzgo se rémunère par de la publicité.

Annonces Google