Pas de régie publicitaire unique pour l'ensemble des médias du groupe Altice

Alain Weill, président de NextRadioTV en charge des activité média d'Altice, préfère préserver la spécificité de chaque média, audiovisuel d'un côté, presse de l'autre.

Au cours de la conférence de rentrée de NextRadioTV, Alain Weill est revenu sur l’alliance entre NextRadioTV et le groupe Altice, dont il pilotera l’ensemble des activités médias en France et à l’international. Pour l’heure, il n’est pas prévu que les régies publicitaires fusionnent pour préserver la spécificité de chaque média, avec l’audiovisuel d’un côté et la presse de l’autre, qui sont "deux façons différentes d’aborder le marché", selon lui.
Au cours de la conférence, Alain Weill a fustigé le projet de chaîne publique d’information en continu de France Télévisions et de Radio France. "Une nouvelle chaîne d’info est une folie (…). Si c’est la loi du plus fort qui doit marcher, on est bien armés", a déclaré Alain Weill. "Il faut garder du bon sens, réfléchir et préserver un paysage audiovisuel. J’en appelle au CSA pour qu'il assure sa mission de régulateur (…). Nous sommes le seul pays occidental où il y a quatre chaînes d'information gratuites. (…) Ce n'est pas un problème de marché publicitaire mais de part d'audience", a-t-il ajouté. Alain Weill a notamment affirmé qu’une diffusion plus large de France 24 sur le territoire aurait plus de sens.

Autour du même sujet