Publicis rachète l'agence Performics à Google

Publicis rachète à Google Performics, une agence conseil en search marketing acquise par Double Click en 2004. Cette société américaine sera intégrée au pôle d'expertise numérique du groupe français, Vivaki.

Une fois n'est pas coutume, Google 'vend' une activité. Le 6 août, le groupe a en effet annoncé céder au français Publicis une de ses structures, l'agence américaine Performics Search Marketing, spécialiste du lien sponsorisé. Créée en 1998, l'agence, qui compte aujourd'hui 200 salariés, opère pour le compte de près de 200 marques. Elle avait été intégrée à la nébuleuse Google via l'acquisition de la régie DoubleClick, en avril 2007 (lire article Google casse sa tirelire pour DoubleClick, 17/04/07).

 

Depuis cette date, Google a pris soin de séparer l'activité d'affiliation de Performics, de celle de search marketing. La première a alors été intégrée à l'offre du géant américain et renommée Google Affiliate Network. La seconde n'était pas vouée à y rester, puisqu'elle est susceptible de présenter des conflits d'intérêt avec l'activité historique de Google, la recherche en ligne.

 

En acquérant Performics, Publicis continue pour sa part de renforcer son pôle numérique. Après le rachat de Digitas en janvier 2007, celui de Business Interactif six mois plus tard (lire l'article : Publicis prend une option sur Business Interactif, 18/06/07), PhoneValley (lire l'article : Avec PhoneValley, Publicis ajoute à son arc le marketing mobile, du 07/09/07) puis WCube (lire l'article : Publicis s'offre WCube, 12/09/07), le groupe a regroupé en juin dernier toutes ces activités sous une même ombrelle : Vivaki, aux côtés de Starcom MediaVest et de ZenithOptimedia.

 

En parallèle, Publicis a noué un partenariat avec les quatre grands acteurs du Web (lire article Publicis signe avec Microsoft, AOL, Yahoo et Google, 26/06/08), afin de mettre en place le Vivaki Nerve Center, sorte de guichet unique facilitant l'achat et la vente d'espaces publicitaires pour les annonceurs et les sites. Intégrer des spécialistes du lien sponsorisé au sein de Vivaki élargit encore l'étendue des compétences de Publicis en la matière.

 

Si la finalisation de la transaction est annoncée pour les trois mois à venir, son montant n'est pas encore divulgué. Seule information : les 58 millions de dollars qu'auraient versés DoubleClick à l'achat de Performics en 2004. Le magazine britannique Marketing Week avance par ailleurs que le groupe de communication français n'était pas le seul intéressé : WPP aurait également montré de l'appétit pour l'agence américaine.

 

Cette dernière, basée à Chicago, mais aussi présente en Australie, en Chine, à Singapour et en Europe (Allemagne et Royaume-Uni), promet à ses clients d'améliorer le rendement de leurs investissements en marketing en ligne, tout en leur permettant de développer de futures opportunités de croissance. Une expertise sur laquelle Publicis compte surement afin d'atteindre son objectif de 25 % de chiffre d'affaires tirés de ses activités numériques d'ici 2010. Une part qui se situe aujourd'hui aux alentours de 20 %.

 

Google / Publicis