Facebook rachète LiveRail pour améliorer le ciblage de ses pubs vidéo

Le réseau social aurait déboursé entre 400 et 500 millions de dollars pour la start-up adtech. Son objectif : aider les publishers à monétiser leurs vidéos en diffusant des publicités de plus en plus pertinentes.

 

Facebook vient de racheter la start-up du secteur Adtech LiveRail pour un montant de 400 à 500 millions de dollars, selon TechCrunch- Facebook n'a pas souhaité dévoilé les détails de l'opération. LiveRail permet de mettre en relations les créateurs de contenus et les marques sur le Web et mobile. Elle diffuse quelque 7 milliards de publicités vidéo par mois.

Avec cette acquisition, Facebook semble vouloir affiner ses outils de targeting. Le réseau social devrait fondre ses propres données avec celles de la start-up, qui va par ailleurs continuer de fonctionner. Fondée il y a sept ans, LiveRail compte 170 employés dans quatre bureaux. Elle revendique plus d'une centaine de clients, parmi lesquels les groupes média ABC et A&E Networks ou bien la playeforme de streaming Dailymotion. Objectif : aider les publishers à se monétiser en diffusant des publicités de plus en plus pertinentes.

CA de 200 millions de dollalrs en 2014

Selon TechCrunch, LiveRail a enregistré un chiffre d'affaires de 60 millions de dollars en 2013, et un revenu de 22 millions de dollars. La start-up devrait atteindre 200 millions de dollars de chiffres d'affaires en 2014 et un Ebitda de 30 millions de dollars. LiveRail assure enregistrer une croissance de 300% de son chiffre d'affaires chaque année. La start-up n'a levé que 12 millions de dollars depuis sa création.

Facebook a récemment mis en place un Adnetwork mobile pour rendre les publicités diffusées en dehors de son application plus pertinentes. L'apport de Live Rail pourrait permettre au réseau social de s'améliorer encore sur ce créneau. Par ailleurs, les données de la start-up devraient aussi s'appliquer aux publicités vidéo de 15 secondes lancées par Facebook en mars dernier. Surtout, avec cette acquisition, Facebook montre qu'il est bien décidé à ne pas se laisser distancer par ses concurrents sur le domaine de l'adtech : Twitter, par exemple, enchaîne lui aussi les rachats, avec celui, le plus notable, de Mopub pour 350 millions de dollars, mais aussi de Tap Commerce, par exemple. 

Facebook / Rachat