Décryptage : que proposent les fournisseurs de data ? Weborama lance une offre data + média pour les trading desks

L'offre de Weborama, l'acteur français historique de la data, s'articule autour de trois piliers que sont la data, la technologie et l'achat média. La société créée par Alain Levy, il y a déjà 15 ans, compte plus de 300 clients grands comptes, répartis à travers 7 pays (France, Espagne, Italie, Portugal, Pays-Bas, UK et Russie). Elle s'adresse, elle aussi, à tous type de profils : agences, annonceurs et éditeurs. "Nous proposons à ces derniers de qualifier leur audience, comme nous l'avons fait pour TF1 et son offre de catch-up TV que nous avons segmentée en 10 groupes  (familles, beauty addicts, high-tech addicts, fans d'automobile...)", illustre Laurence Bonicalzi-Bridier, directrice associée chez Weborama.

90 millions de profils dans 7 pays

Présent sur le créneau très porteur du real-time-bidding, le groupe a également lancé une offre à destination des trading desks des plus grosses agences de communication. Une offre intitulée, Weborama Audience Exchange, qui couple data et media. "Le ticket d'entrée relativement élevé limite les partenaires potentiels mais nous assure d'atteindre des volumes d'achats suffisants pour pouvoir vraiment optimiser les campagnes  et nous évitent donc de trop galvauder cette data", explique Laurence Bonicalzi-Bridier. Le groupe propose ainsi près de 90 millions de profils répartis sur 7 pays et tague plus de 300 000 sites en France. "Cela nous permet d'avoir une long tail particulièrement prisée des annonceurs, avec lesquels nous travaillons de plus en plus en direct.

Le rachat de Datvantage a permis de créer des synergies

Weborama propose, de fait, tout type de datas tierces : sociodémographiques, comportementales (intentionnistes automobile collectés sur des portails automobile ou via les données des sites marchands) ou à caractère éditorial (profil ayant consulté telle thématique). "La clé de cette offre se situe dans notre capacité à déterminer la fréquence, la récence et la durée d'un comportement de navigation", résume Arnaud Caplier, chief data officer de Weborama.

Ce dernier est le fondateur de Datvantage, une plateforme de collecte et d'échange de données comportementales sur les internautes, rachetée par Weborama en mai 2012. "Notre force, c'est que nous ne sommes pas 'aveugles' sur les performances de la data que nous utilisons au contraire d'un simple fournisseur dont le seul baromètre sera le rachat ou non par son client. Notre prise directe sur l'achat média nous permet de raffiner notre data", poursuit Arnaud Caplier. Et d'illustrer avec l'exemple d'une campagne au cours de laquelle Weborama a réussi à faire passer le ROI de sa campagne de "x 1,3" à "x 11" en un mois et demi grâce à ce travail d'orfèvre.

Tf1 / Big Data