Des anciens chauffeurs de VTC Uber lancent une appli dissidente

Les chauffeurs se sont rebellés contre une baisse de tarifs imposée par Uber. Après avoir créé l'Association des VTC de France, ils lancent l'application VTC Cab sous Android.

L'Association des VTC de France, créée il y a quelques semaines par des chauffeurs de VTC Uber mécontents a tenu promesse : les chauffeurs ont annoncé jeudi le lancement d'une application concurrente sous Android. Baptisée VTC Cab, elle sera prochainement lancée sous iOS.

Les chauffeurs de VTC reprochent à Uber une baisse de tarifs des courses de 20% imposée en octobre, ainsi que sa politique vis-à-vis des travailleurs indépendants, qui peuvent se faire rayer de l'application du jour au lendemain sans explication puisqu'ils ne sont pas salariés d'Uber.

Court-circuiter les intermédiaires

VTC Cab aurait coûté 130 000 euros à produire. Objectif : court-circuiter les intermédiaire et permettre aux chauffeurs de se mettre directement en relation avec les clients. L'initiative vise à "mettre en relation les VTC de France et les clients sans l'intervention d'une entreprise privée (...) qui a pour seul but son enrichissement personnel et cela au détriment des exploitants de voitures de tourisme avec chauffeurs", explique l'association.

Aucune commission et un prix semblable aux acteurs du marché

Comme l'application Uber, VTC Cab utilise la géolocalisation et présente chaque chauffeur avec "son nom, sa photo, son numéro de téléphone, l'immatriculation de la voiture, sa marque, son modèle ainsi que son niveau de confort".

Les chauffeurs doivent simplement adhérer à l'Association des VTC de France pour s'y créer un compte : ils ne reverseront absolument aucune commission à l'application. "En contrepartie, nous attendons de nos clients de payer le prix juste. Notre tarif est semblable au tarif pratiqué précédemment par les acteurs majeurs du marché", c'est-à-dire Uber avant la baisse de 20%, précise l'association.

Uber / VTC