40 000 foyers abonnés à la fibre optique fin 2008


Fin 2008, 550 000 foyers français étaient éligibles au très haut débit. Mais 170 000 se sont effectivement connectés, dont 40 000 en FTTH.

L'Arcep réunissait mardi 7 avril les différents acteurs de la fibre optique, en présence de la secrétaire d'Etat au numérique Nathalie Kosciusko-Morizet. Une "réunion d'étape", alors que les opérateurs télécoms traînent les pieds pour investir les sommes nécessaires au déploiement de réseaux de fibre. A cette occasion, l'Arcep a présenté son tableau de bord du très haut débit (fibre optique jusqu'à l'abonné ou FTTH et fibre optique avec terminaison par câble).

Au 31 décembre 2008 et après plus de deux ans de travaux, 3 à 4,5 millions de foyers se trouvent à proximité d'un réseau fibre optique, dans une quarantaine de villes ou d'agglomérations. France Télécom affiche le parc le plus important, avec une quarantaine de communes, dont une dizaine en province.

Vient ensuite Numericable, qui a commencé à remplacer ses câbles par de la fibre dans une trentaine de villes ou agglomérations. Enfin, SFR et Free se cantonnent pour l'instant aux zones où ils "ont pu trouver des alternatives aux infrastructures de génie civil de France Télécom", indique l'Arcep, évoquant les égouts de Paris. En juillet 2008, le régulateur avait forcé l'opérateur historique à permettre à ses concurrents d'accéder à ses infrastructures (Lire Fibre optique : coup d'envoi d'un déploiement massif à la rentrée, du 29/07/08). Les opérateurs alternatifs ont commencé à le faire, indique l'Arcep, en déployant 300 km de fibre. 

Si les réseaux restent limités, le raccordement des immeubles est encore moins avancé. Seuls 20 500 immeubles, soit potentiellement 550 000 foyers, sont raccordés par un opérateur au moins. Et 170 000 foyers sont effectivement abonnés en très haut débit, dont 130 000 avec terminaison en câble et 40 000 en fibre jusqu'au foyer (FTTH). La mutualisation des réseaux entre opérateur reste très limitée, puisqu'elle concerne moins de 25 abonnements, pour une centaine de foyers situés dans des immeubles raccordés par deux opérateurs au moins.

Free / SFR