Iliad-Free accroît couverture, part de marché, revenus et résultat

L'opérateur a investi 24% de son chiffre d'affaires en 2013, ce qui lui a permis de porter sa couverture mobile à 60% de la population. Il demeure le premier recruteur haut-débit et mobile du marché.

Iliad a fait progresser son chiffre d'affaires de 19% en 2013 à 3,7 milliards d'euros, pour un Ebitda en hausse de 31% à 1,2 milliard d'euros. Son résultat net s'accroît de 42% à 265 millions d'euros. Iliad ajoute avoir investi 24% de son chiffre d'affaires en 2013, soit 900 millions d'euros, pour étendre la couverture de ses réseaux fixes et mobiles. Une enveloppe qu'il décrit comme "l'effort d'investissement le plus important du secteur", grâce auquel il opérait plus de 2500 sites 3G au 31 décembre 2013, couvrant 60% de la population.

L'an dernier, l'opérateur a recruté 3,1 millions d'abonnés supplémentaires. Il compte désormais 13,7 millions d'abonnés (5,64 millions d'abonnés fixes et 8,04 millions d'abonnés mobiles). Avec 276 000 nouveaux abonnés nets au haut-débit l'an dernier, le FAI est demeuré le premier recruteur et a porté à 35% sa part de marché sur l'année. Ces activités historiques voient leur chiffre d'affaires augmenter de 8% à 2,5 milliards d'euros, pour un ARPU haut-débit stable à 36 euros. Dans le mobile, Free est également le premier recruteur sur l'année avec 2,8 millions d'abonnés supplémentaires, qui lui offrent au 31 décembre 2013 une part de marché de 12%. Son chiffre d'affaires mobile bondit de 50% à 1,3 milliard d'euros.

Iliad se fixe pour objectif une part de marché haut-débit de 25% à long terme et la poursuite de ses déploiements de fibre. Dans le mobile, l'opérateur entend ajouter 1500 sites à son réseau en 2014 pour atteindre 75% de couverture 3G et 50% de couverture 4G d'ici la fin de l'année. En ligne de mire : 25% de part du marché mobile à long terme, un chiffre d'affaires total dépassant 4 milliards d'euros en 2015 et une marge d'Ebitda de plus de 40% avant 2020.

Haut débit / Free