L'opérateur bangladais Grameenphone s'introduit en bourse

Le premier opérateur télécom du Bangladesh, Grameenphone, vient de s'introduire à la bourse de Dacca. L'opération lui a permis de lever 71 millions de dollars (48 millions d'euros) auprès d'investisseurs locaux, soit dix fois plus que la plus grosse IPO jamais enregistrée sur la place bangladaise. Au Bangladesh, la bourse est considérée avec suspicion depuis un crack brutal en 1996. Mais cette fois-ci, les investisseurs ont dû faire la queue pour avoir une chance d'entrer au capital de l'opérateur.

Grameenphone appartient à 62 % au Norvégien Telenor et à 38 % à une filiale du pionnier de la microfinance : Grameen Bank. L'opérateur compte plus de 21 millions d'abonnés, soit environ la moitié d'un marché mobile bangladais en pleine croissance. Grameenphone avait envisagé de vendre des parts de son capital à des institutions étrangères, mais la crise financière et l'aversion actuelle des marchés face au risque l'ont décidé à solliciter plutôt les investisseurs locaux.

IPO