FT présente ses résultats et sa nouvelle équipe de direction


L'opérateur historique français, qui annonce un bénéfice net 2009 en recul de 26 %, a présenté la composition de sa nouvelle équipe dirigeante.

France Télécom publie un chiffre d'affaires 2009 en recul de 3,7 % à 45,94 milliards d'euros et un bénéfice net en déclin de 26,3 % à 2,997 milliards. Ces chiffres excluent les activités du groupe au Royaume-Uni, en prévision de leur fusion avec T-Mobile UK. Filiale britannique incluse, les revenus de l'opérateur baissent de 4,7 % à 50,95 milliards d'euros, conformément aux attentes du marché. France Télécom prévoit pour 2010 un chiffre d'affaires "globalement stable" à base comparable.

A l'occasion de la présentation des résultats du groupe, Stéphane Richard, qui en prendra la direction opérationnelle le 1er mars, a dévoilé la composition de la nouvelle équipe de direction. Comme déjà annoncé, trois personnalités extérieures la rejoignent. L'ancienne ministre Christine Albanel est nommée à la communication, le PDG de l'AFP Pierre Louette devient secrétaire général et enfin Bruno Mettling, DRH de la Banque Populaire, prend la tête des ressources humaines de l'opérateur. Cet ancien membre du cabinet de Dominique Strauss-Kahn à Bercy, qui remplace à ce poste Olivier Barberot, est réputé grand spécialiste des dossiers sociaux sensibles.

L'actuel secrétaire général Jean-Yves Larrouturou reste finalement dans le groupe et prend les fonctions de DG adjoint chargé de l'international. En dépit des rumeurs le donnant partant, Georges Penalver conserve son fauteuil à la stratégie et au développement. Gervais Pellissier, qui reste DG adjoint chargé des finances, prend sous sa houlette la joint-venture avec T-Mobile UK.

Lors de la conférence de ce 25 février, Gervais Pellissier a par ailleurs annoncé que France Télécom allait à son tour proposer une offre "quadruple play" regroupant Internet, télévision, téléphonies fixe et mobile, ceci dans les prochaines semaines. L'opérateur historique prend ainsi ses marques avant l'arrivée de Free sur le marché mobile français, prévue pour 2012. Bouygues Telecom est pour l'instant le seul à proposer une telle offre, via son forfait Ideo lancé en mai 2009.

Chiffre d'affaires