La SNCF et VDM alertent le gouvernement de la menace Google

Les présidents de la SNCF et de Voyageurs du Monde ont prévenu la ministre de l'Economie numérique des risques de la montée en puissance de Google dans le voyage.

Guillaume Pepy, président de la SNCF, Yves Tyrode, DG de Voyages-Sncf.com, et Jean-François Rial, PDG de Voyageurs du Monde, ont rencontré le 9 octobre la ministre déléguée à l'Economie numérique, Fleur Pellerin, afin de l'alerter des dangers que pose selon eux la montée en puissance de Google dans le secteur du voyage et du tourisme.

 

Google a lancé un comparateur de vols, Google Flights, et développe son équivalent pour les nuitées, Google Hotel Finder. Il s'est également positionné sur les contenus via les acquisitions du guide de restaurants Zagat et du guide de voyages Frommer's. Le géant de Web se fait donc peu à peu une place sur l'ensemble de la chaîne de valeur du voyage, ce qui lui permet de conserver l'internaute encore plus longtemps.

 

En outre, le conflit d'intérêts avec son moteur de recherche, qui assure un traitement préférentiel aux autres services de Google, pose déjà de nombreux problèmes, sur lesquels la Commission européenne enquête depuis novembre 2010. Le commissaire européen à la Concurrence, Joaquin Almunia, a récemment estimé insuffisantes les concessions proposées par la firme américaine pour lever les soupçons d'abus de position dominante. "En l'absence de propositions satisfaisantes dans les plus brefs délais, je serai contraint de poursuivre nos procédures formelles", a-t-il affirmé le 20 septembre. La dernière proposition en date formulée par Google consiste à identifier ses propres services par un logo, lorsqu'ils s'affichent dans les résultats de recherche des internautes.

Google / SNCF