Tourisme : Google est autorisé à racheter ITA, mais sous conditions...

Les autorités américaines ont trouvé un accord avec Google, qui impose des conditions pour limiter les risques de distorsion de concurrence pendant cinq ans.

Google va pouvoir se lancer dans le voyage sur Internet. Pas en tant qu'agence en ligne, mais comme comparateur de vols. Le ministère américain de la Justice a en effet annoncé avoir trouvé un accord vendredi 8 avril avec Google au sujet de son acquisition de ITA Software, éditeur d'un logiciel de réservation et de recherche de billets d'avion.

Annoncé l'été dernier, ce rachat de 700 millions de dollars avait rapidement suscité les craintes de voyagistes en ligne et de comparateurs de prix, qui utilisent la solution d'ITA. Des craintes partagées par les autorités américaines, qui avaient ouvert une enquête sur cette acquisition.

Finalement, elles l'autorisent mais posent leurs conditions. Cet accord de cinq ans impose à Google de continuer à fournir le logiciel de recherche de vols d'ITA aux sites de voyage. La recherche et développement sur ce logiciel devra être maintenue. Par ailleurs, Google ne pourra pas s'entendre avec les compagnies aériennes pour empêcher ses concurrents d'obtenir des informations sur leurs vols.

Autre condition de cet accord, la création d'un mécanisme pour recevoir et traiter les plaintes concernant des pratiques déloyales. Enfin, un "pare-feu interne" devra être mis en place afin d'empêcher Google d'obtenir des informations sensibles des sites clients d'ITA.

Le moteur de recherche va désormais pouvoir finaliser son acquisition pour mettre en place son service d'information et de comparaison de vols directement dans ses pages de résultats. La société indique sur son blog que les contrats des clients actuels et futurs d'ITA pourront porter jusqu'en 2016.

Etats-Unis / Google