Colonisation agricole : l'état des lieux L'Afrique : des immenses terrains sous-exploités

le soudan ou l'ethiopie louent volontier leurs terres aux étrangers pour
Le Soudan ou l'Ethiopie louent volontier leurs terres aux étrangers pour développer leur agriculture. © JDN

Le continent noir est la cible privilégiée des investisseurs. Selon une étude de la FAO portant sur six pays (Ethiopie, Madagascar, Mali, Mozambique et Soudan), les étrangers auraient acheté ou loué pour 99 ans plus de 2,5 millions d'hectares. Montant total des transaction : près d'un milliard de dollars.

Au seul Soudan, six nationalités différentes sont présentes. La Corée du Sud y possède déjà 690 000 hectares et les Emirats arabes unis 400 000 hectares, cultivés avec du maïs, du blé, des pommes de terre et des légumineuses.

Il faut dire que les conditions sont alléchantes : réglementations inexistantes, gouvernements parfois peu regardants et un coût très faible. En Ethiopie, un hectare se loue ainsi 1,50 euro par an. La firme indienne Karuturi cultive ainsi dans le pays plus de 300 000 hectares de maïs, riz, huile de palme, canne à sucre et légumes. Et le gouvernement éthiopien compte bien tirer parti au maximum de ses terres inexploitées : il prévoit de louer 3 millions d'hectares à des capitaux nationaux ou étrangers.

Surfaces agricoles achetées ou louées en Afrique : le détail
Pays acquéreurSurface (hectares)Pays cible
Source : FAO, GRAIN, Reuters, GTZ, farmlandgrab.org, JDN
Chine (Etat, (ZTE)2 900 000Cameroun, RDC, Zimbabwe
Egypte840 000Ouganda
Arabie Saoudite710 117Mali, Soudan, Sénégal
Corée du Sud690 000Soudan
Inde602 000Ethiopie, Madagascar
Emirats arabes unis408 000Soudan
Etats-Unis (Jarch Capital)400 000Soudan
Libye117 000Mali, Libéria
Royaume-Uni (Lonrho, Trans4mation Agric-Tech, CAMS Group) 80 000Angola, Tanzanie, Nigéria
Qatar40 000Kenya
Jordanie25 000Soudan
Allemagne (Flora Eco Power)13 000Ethiopie

Autour du même sujet