Dossier Colonisation agricole : l'état des lieux

© Photomontage JDN / Cyril Magnin / Kadmy / Fotolia.com
Malgré son immensité, la Chine ne cesse de voir ses surfaces cultivables diminuer. Du coup, elle achète à tout-va des terres à l'étranger et possèderait 2,1 millions d'hectares en Amérique du Sud, en Afrique, en Asie du Sud-Est et en Australie. C'est l'illustration d'un phénomène en pleine expansion : des Etats ou des fonds d'investissement privés qui s'emparent de milliers d'hectares de terres exploitables hors de leurs frontières.

Autour du même sujet