Colonisation agricole : l'état des lieux La France, investisseur ou cible ?

 

avec agrogénération, charles beigbeder a déjà investi 30 millions de dollars
Avec AgroGénération, Charles Beigbeder a déjà investi 30 millions de dollars pour louer des terres agricoles ukrainiennes. © Bruno Monginoux / Agathe Azzis / JDN

Avec ses 4 000 hectares achetés en Argentine, le chanteur Florent Pagny n'est pas le seul Français à se tourner vers des terres agricoles étrangères.

Dernier en date, l'ex-PDG de Powéo Charles Beigbeder est devenu un des plus importants agriculteurs d'Ukraine. Son entreprise, AgroGénération, exploite 22 000 hectares de céréales dans le pays et a déjà signé pour louer 80 000 hectares supplémentaires. "Une dizaine de groupes d'agriculteurs français sont déjà présents dans ce pays", confirme Hélène Morin, consultante pour le cabinet spécialiste des matières premières Agritel. Plus discret, le groupe industriel français Louis Dreyfus possèderait 60 000 hectares de soja, coton et maïs au Brésil via sa filiale Calyx Agro.

Les agriculteurs français partant à la retraite sans successeurs

Inversement, la France est-elle menacée par cette razzia planétaire ? Pas vraiment, car ce que recherchent les investisseurs, ce sont surtout des grandes surfaces. Or une exploitation française dispose de seulement 78 hectares en moyenne. De plus, les prix sont élevés : 4 500 euros par hectare environ. Il n'empêche : "de plus en plus d'Européens, notamment des Belges, Hollandais ou Britanniques s'installent en France", avertit André Barbaroux, le directeur général des Safer (Sociétés d'aménagement foncier et d'établissement rural) dans le Figaro.

Poweo / Matières premières