2016, année du mpaiement ?

Face à un client de plus en plus mobile, la phase de paiement doit être repensée pour réduire les points de frictions tout en apportant des garanties en termes de sécurité.

Ce mardi 24 mai s’est déroulée la table ronde sur le mpaiement dans les locaux de Claranet. Cet événement a réuni différents acteurs de l’écosystème :

  • Be2Bill qui fournit un service de paiement CB
  • Ikomobi, une agence digitale spécialisée dans le mobile
  • Runiso, groupe Claranet,  qui héberge des applications digitales critiques dans un environnement certifié PCI DSS

Cette table ronde, animée par Bertrand Méens, fondateur de la société Incloudio, a permis d’évoquer différents aspects du paiement mobile :

  • Définitions et évolution 

Le m-paiement répond à un besoin de mobilité du consommateur. Celui-ci veut acheter n’importe où et à tout moment. Tout l’enjeu est de lui apporter une solution de paiement sans friction pour ainsi faciliter au maximum ses achats et améliorer ainsi son expérience. Les solutions de mobilité apportent un bénéfice autant au client qu’au commerçant. Il s’agit d’un gain de temps pour les deux parties.

Le m-paiement représente un monde en pleine ébullition. De nombreuses solutions innovantes sont développées aussi bien par des startups que par de grands groupes notamment des GAFA. Google a par exemple lancé une solution, Google Wallet, qui permet à la fois de stocker les coordonnées bancaires et les cartes de fidélités. Les innovations ne manquent pas dans ce domaine mais le taux d’adoption reste encore faible en France, essentiellement dû à la criticité des données.

Les acteurs doivent être vigilants aux enjeux et aux contraintes liées à ce type d’applications : la réglementation, la criticité des transactions, la qualité du développement, le suivi des infrastructures, …

  • Le m-paiement, un accélérateur de business

Une solution de paiement en mobilité, dans une stratégie globale réfléchie, va permettre d’améliorer le taux de transformation. En réduisant les points de friction et en apportant une fluidité entre les différents canaux, l’acte d’achat est facilité. Ces solutions de paiement permettent également de collecter des données précieuses qui apporteront une meilleure connaissance du client pour ainsi lui proposer des offres adaptées à ses besoins.

Pour être réellement efficace, la solution de mpaiement ne doit pas être traitée de manière isolée mais doit s’inscrire dans un dispositif plus large pour faciliter au mieux la vie du consommateur. Il faut avoir une stratégie globale omnicanale afin de lui apporter un parcours sans couture. 

  • La confiance, élément crucial dans le mpaiement

On ne peut aborder la question du m-paiement sans évoquer la notion de confiance. Celle-ci est cruciale dans l’acte d’achat. De nombreuses études montrent effectivement que la confiance est le principal frein à l’adoption du paiement en mobilité. Les consommateurs s’inquiètent de la sécurité des données qu’ils vont transmettre au commerçant. Les différents intervenants ont souligné l’importance des certifications comme la drastique PCI DSS qui a pour objectif protéger les données bancaires.

Tout l’enjeu est de trouver le bon équilibre entre la sécurité et la simplicité d’utilisation pour à la fois rassurer le client en protéger réellement ses données et fluidifier ses achats. Les intervenants ont relevé un paradoxe : le consommateur plébiscite à la fois la simplicité, la rapidité et un service sécurisé mais n’hésite pas à abandonner son panier si des garanties/renseignements sont demandés pour des raisons de sécurité…

Mobilité / Google