La croissance américaine révisée à la baisse

Les craintes d'un ralentissement durable de l'économie américaine se renforcent après la révision à la baisse de la croissance au 4ème trimestre 2006 (2,2 % en rythme annuel contre 3,5 % selon les premières estimations). Sur 2006, le PIB progresse donc de 3,3 %, 0,1 point de moins qu'annoncé.  Alan Greenspan, l'ancien président de la banque centrale américaine, a même évoqué une possible récession d'ici la fin 2007. Ben Bernanke, son successeur, se veut plus optimiste, parlant d'une "croissance modérée à l'avenir".

PIB