Dons du Téléthon : comment est géré l'argent L'essentiel des ressources de l'AFM provient du Téléthon

un point de collecte de dons pendant le téléthon.
Un point de collecte de dons pendant le Téléthon. © France 3

Organisé chaque année le premier week-end de décembre, le Téléthon est un événement primordial pour l'Association française contre les myopathies (AFM). Ce fameux marathon télévisuel lui a permis par exemple de récolter l'année dernière 102,52 millions d'euros de dons. Si l'on déduit les frais de collecte qui s'élèvent à 9,27 millions d'euros d'après le rapport annuel de l'association, cela représente 93,25 millions d'euros à investir pour tenter de dompter la myopathie.

Recettes complémentaires

Mais le problème pour l'AFM, c'est que le Téléthon se passe en décembre. Les promesses d'argent ne sont pas forcément arrivées au 31 décembre. Aussi, quand elle clôt ses comptes, l'AFM espère toujours des millions d'euros promis. Cette année, elle attendait encore 28,09 millions d'euros mais les inscrivait néanmoins dans son budget. Un exercice comptable périlleux mais auquel l'association semble habituée.

L'AFM a perçu 85 110 euros de la part de ses adhérents en 2008

Heureusement, hors Téléthon, l'association parvient à récolter de l'argent. Son établissement de soins pour personnes dépendantes près d'Angers, même déficitaire de 60 915 euros, lui assure des rentrées régulières (7,06 millions d'euros en 2008). Et pour boucler son budget, l'AFM peut compter sur la générosité des collectivités publiques. L'année dernière, elles lui ont versé 1,51 million d'euros, un peu moins que ce qu'elle a récupéré en legs (1,85 million d'euros). Si l'on ajoute le fruit de ses placements financiers (6,92 millions d'euros) et les 4 657 cotisations de ses adhérents, elle disposait hors Téléthon de 17,94 millions d'euros de revenus, ce qui a porté ses recettes à 128,21 millions d'euros sur l'ensemble de l'année.

Autour du même sujet