Les prévisions économiques de Noël 2009 Des entreprises prudentes...

les magasins marks&spencer font partie des entreprises à se dire 'prudentes'
Les magasins Marks&Spencer font partie des entreprises à se dire "prudentes" pour ce Noël 2009. © Marks&Spencer

"Prudence". C'est le maître mot des entreprises interrogées sur leurs perspectives à Noël. Exemple avec la chaîne de magasins britanniques Marks & Spencer : "Comme nous avons dû faire face à des conditions d'activité instables l'an passé, nous demeurons prudents quant aux perspectives pour Noël et l'année à venir". Et chez le géant de la distribution  Wal-Mart, on estime que "les clients risquent d'être plus prudents dans les dépenses pour les fêtes de fin d'année".

Le groupe de luxe Richemont, lui, a précisé : "Nous restons prudents concernant la poursuite de l'amélioration des perspectives économiques que nous observons aujourd'hui." Le groupe s'attend toutefois à une amélioration de ses performances à Noël par rapport à l'année dernière, notamment en misant sur une gamme aux prix plus accessibles.

Côté technologies, c'est l'éditeur de jeux vidéo Atari qui s'exprime. Lui aussi table sur une stabilité des ventes par rapport à l'année précédente. "Ce qui n'est pas une bonne nouvelle puisque l'année dernière on avait subi une très forte baisse du marché", a précisé à Reuters le directeur financier Fabrice Hamaide.

Enfin, les producteurs de champagne s'attendent à des ventes mondiales en baisse par rapport à celles de 2008, elles-mêmes inférieures de près de 5% par rapport à 2007.

Quelques gagnants

Les vainqueurs des fêtes devraient donc une fois de plus être les sites de e-commerce, qui continueront de voir croître leur activité par rapport à l'exercice précédent selon diverses études : +25% en France d'après la Fevad, +8% aux Etats-Unis pour le cabinet Forrester. Ce qui fait le bonheur des entreprises de livraison : le groupe américain de messagerie UPS a annoncé l'embauche de 50 000 travailleurs temporaires pour cette fin d'année.

Noel