Toutes les prévisions économiques de 2011 L'immobilier va-t-il poursuivre sur sa lancée ?

permis de construire délivrés en france.
Permis de construire délivrés en France. © JDN

L'immobilier français a terminé l'année 2010 sur les chapeaux de roue : les prix ont grimpé de 5,3% sur l'ensemble du territoire, tirés notamment par les +15,7% constatés à Paris. Les permis de construire, eux, ont grimpé de 15% et le nombre de mises en chantier de 3,5%.

Ce dynamisme va-t-il perdurer en 2011 ? Côté prix, les professionnels misent sur une hausse de 5 à 6% sur l'année (estimations EffiCity et Fnaim).

Les professionnels misent sur une hausse des prix de 5 à 6% en 2010.

Mathilde Lemoine, directrice des études économiques chez HSBC, anticipe, elle, un marché immobilier "soutenu par les bas taux d'emprunt, les subventions et la prime de risque". Pour l'analyste, la BCE ne diminuera pas ses taux avant 2012 et le faible rendement des obligations assimilables du Trésor (OAT) à dix ans (estimé à 2,4% au premier semestre 2011) maintiendra la prime de risque à son plus haut. Les aides publiques ne sont certes pas en reste. Si la déductibilité des intérêts d'emprunt est supprimée, le nouveau prêt à taux zéro et dans une moindre mesure le nouveau PEL devraient compenser.

Toutefois, Mathilde Lemoine voit aussi intervenir une consolidation du marché. La hausse des prix pourrait finir par "peser sur la solvabilité des ménages à partir de mi-2011", écrit-elle dans sa dernière analyse. Selon elle, "les ventes de logements pourraient alors cesser de croître".

Crise financière