La vidéosurveillance et les lecteurs Les indécis : ni pour ni contre

Les indécis se comptent au nombre de huit. Qui dit sujet délicat, dit choix difficile. Outre la reproche sur le manque de liberté individuelle, Sabine insiste sur le fait "qu'avec la reconnaissance faciale, les écoutes téléphoniques, les photos satellites et les caméras de proximité, il y a de quoi ne jamais perdre la trace de quelqu'un".  

"les caméras de surveillance ne seraient pas plus efficaces avec quelqu'un qui les visionne en temps réel ?"

De plus, certains lecteurs se demandent s'il est nécessaire de financer la vidéosurveillance sans être convaincu de son succès. Et aussi de se demander si les caméras de surveillance ne seraient pas plus efficaces avec quelqu'un qui les visionne en temps réel ?  

D'autres insistent sur le lieu où les autorités pourraient installer les caméras. Certains endroits méritent la plus grande attention à l'instar de centres commerciaux, des transports.... Jacques pense quant à lui que "c'est utile partout, surtout en cas de chasse aux criminels mais estime que tous les lieux privés ne devraient pas être dans le champ des caméras".

Autour du même sujet