Quels secteurs vont se faire ubériser ?

De plus en plus de start-up innovantes bousculent les codes traditionnels de l’économie. Aux yeux des Français, certains secteurs seront plus impactés que d’autres.

Néologisme popularisé en France depuis 2014, l'ubérisation désigne un phénomène qui monte en puissance : la destruction des business models traditionnels des grands groupes par des start-up agiles et innovantes. Cette ubérisation change notre façon de consommer, mais également notre manière de travailler.

Harris Interactive a demandé aux Français quels sont les secteurs de l'économie qui actuellement sont les plus concernés par l'ubérisation. L'infographie réalisée par notre partenaire Re.sources, le DataLab de l'emploi, révèle des résultats intéressants.

Cliquez sur l'image pour zoomer © Randstad

Aux yeux de la majorité des Français, deux secteurs sont déjà en cours d'ubérisation. Il s'agit des transports (81%) et de l'hôtellerie (57%). La forte notoriété de sociétés comme Uber, Blablacar ou encore Airbnb explique sans doute les deux premières places de ce classement. Le podium est complété par la distribution (42%).

Selon le sondage, plus d'un quart de l'échantillon interrogé estime que la banque (30%) et les médias (26%) sont en cours d'ubérisation. En revanche, les participants à l'étude sont très minoritaires à observer une ubérisation de la politique (9%) et de la justice (7%).

 

Re.sources est le DataLab de l'emploi de Randstad. En tant que laboratoire d'analyse et de réflexion sur l'emploi et la donnée, il décrypte les tendances et innovations à l'oeuvre sur le marché du travail.

Et aussi

 

RANDSTAD / Infographie