Auto-entrepreneur : les conseils et les pièges à éviter Couverture sociale : en cas d'arrêt maladie

La plupart des auto-entrepreneurs vont cumuler deux régimes de protection sociale, à l'instar des salariés. Mais qu'en est-il de ceux qui créent leur entreprise, sans autre forme d'activité en parallèle ? "Ils auront les mêmes prestations que les indépendants, relevant du RSI (Régime social des indépendant, ndlr), signale Laurence Joly. Les remboursements de soins sont donc assurés selon un barême proche de celui des salariés."

 

"Les auto-entrepreneurs sans autre régime auront les mêmes prestations que les indépendants"

En revanche, un doute persiste en ce qui concerne les indemnités journalières en cas d'incapacité à travailler pendant un arrêt maladie . "En entreprises individuelles, les créateurs paient un minimum de cotisations sociales quel que soit leur chiffre d'affaires. Ce n'est plus le cas avec l'auto-entrepreneur."  

 

Sur le site du RSI, on précise que le calcul de ces indemnités suit les mêmes règles que pour les travailleurs indépendants. L'indemnité journalière garantit un revenu de remplacement égal à la moitié du revenu professionnel annuel moyen des 3 dernières années civiles, avec un minimum de 19,06 euros par jour. Dans les faits, Laurence Joly confie que ce point est encore très flou.  

 

 En savoir plus : sur le site du RSI, toutes les informations sur la protection sociale de l'auto-entrepreneur

Auto entrepreneur / Se mettre à son compte