Baisser son budget déplacements professionnels Définir une politique de voyage et la faire respecter

il vous faudra être intransigeant sur le respect de la politique de voyages.
Il vous faudra être intransigeant sur le respect de la politique de voyages. © David Kneafsey / Fotolia

Selon Christophe Renard, vice-président de Carlson Wagonlit Travel, "la politique de voyage et son respect constituent un élément fondamental d'une gestion efficace de ses voyages d'affaires."

Afin d'être efficace, la politique de voyage doit être claire, précise et couvrir l'ensemble des postes de dépenses ayant trait aux déplacements professionnels. Une étude menée par Carlson Wagonlit Travel révèle d'ailleurs que les bonnes pratiques en la matière permettent à l'entreprise d'économiser jusqu'à 20% de budget en moyenne. Il vous faudra donc communiquer clairement des informations telles que la liste des hôtels et compagnies référencées, la mesure dans laquelle la classe économique ou le train sont obligatoires ou les délais maximums de réservation.

Une politique de voyage efficace peut faire économiser jusqu'à 20 %.

Une politique directive

Un point sur lequel il vaut mieux être intransigeant est le caractère directif de la politique de voyage. "Celle-ci ne doit pas se situer dans la recommandation mais dans l'obligation", précise Christophe Renard. Comprendre par là qu'il vous faudra substituer aux formules du genre "nous vous recommandons de prendre vos billets le plus tôt possible" les directives telles que "il est impératif que vous preniez vos billets au moins trois semaines avant le départ." Christophe Renard insiste aussi sur l'importance du système de validation qui "doit avoir son origine hiérarchique le plus haut possible." Les salariés rechignent d'autant moins à suivre une directive que celle-ci vient d'en haut.

Déplacements professionnels / Voyage affaires