Tabagisme en entreprise : la productivité part en fumée

"Etes-vous fumeur ?" sera bientôt la question piège qu'il faudra éluder en entretien d'embauche, à grand renfort de parfum et de chewing-gums. Et ce notamment pour les candidats cadres. En effet, les résultats d'une enquête réalisée en juin auprès de 1950 personnes représentatives de la population active par l'Office Français de prévention du Tabagisme accablent les salariés fumeurs : ils arriveraient avec un quart d'heure de retard par rapport aux non-fumeurs et déclareraient plus d'accidents de voiture sur les trajets entre leur domicile et le travail (1,6 % contre 0,9 % pour les autres).
Et ceux dont la consommation égale un paquet de cigarettes dans la journée, réaliseraient pas moins de 8 pauses dans la journée, ce qui représente près de 80 minutes. Sans compter les problèmes de concentration et les arrêts maladie (19 % pour les fumeurs dans les 6 derniers mois contre 11,5 % pour les autres). La liste des préjudices est non seulement longue, mais incrimine aussi directement les managers : les salariés fumeurs seraient 64 % à fumer sur leur lieu de travail lorsque leur responsable hiérarchique fume également, contre 51 % pour ceux dont le manager ne donne pas le mauvais exemple.

Autour du même sujet