L'emploi cadre garde la forme 44 % des entreprises prévoient d'embaucher au troisième trimestre

L'heure est à la fête pour les cadres qui connaissent un marché de l'emploi en développement soutenu depuis plus de quatre ans. La situation est proche du plein-emploi avec un taux de chômage de 3,8 %, selon l'enquête conjoncturelle de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec). Au cours des deux premiers trimestres de l'année 2008, respectivement 56 % et 54 % des entreprises ont recruté au moins un cadre.

 

Le troisième trimestre reste stable par rapport à l'année dernière avec 44 % des entreprises prévoyant d'embaucher des personnels qualifiés dans les trois mois venir. L'Apec signale toutefois quelques signes de ralentissement liés à la hausse du prix des matières premières, du ralentissement immobilier et la remontée de l'inflation. Tous les secteurs ne sont pas logés à la même enseigne. Si le secteur de l'industrie et de la construction, l'informatique et la banque-assurance sont au-dessus de la moyenne, le climat se dégrade dans le commerce.

 

Bilan et perspective de recrutement
TrimestreEntreprises ayant recruté au moins un cadreEntreprises prévoyant de recruter au moins un cadre
Source : Apec, note trimestrielle
2e trim 200653 %/
3e trim 200650 %42 %
4e trim 200651 %46 %
1er trim 200754 %47 %
2e trim 200752 %46 %
3e trim 200753 %44 %
4e trim 200752 %45 %
1er trim 200856 %49 %
2e trim 200854 %48 %
3e trim 2008NC44 %

Pour 46 % des entreprises interrogées, les recrutements concerneront à la fois des remplacements et des postes nouveaux. Pour 36 % d'entre elles, le turnover sera le seul motif de recrutement et pour 18 % des répondants, les créations de postes justifieront l'embauche de nouvelles forces vives.

 

Parmi les profils recherchés, les cadres de 5 à 10 ans d'expérience seront plébiscités par les recruteurs, tous secteurs d'activité confondus. Les jeunes diplômés ne seront pas en reste puisque 43 % des entreprises déclarent vouloir en embaucher, même si la conjoncture leur était plus favorable l'année dernière. La prudence dont font preuve les employeurs justifie un regain d'intérêt pour les plus expérimentés, avec 43 % des entreprises qui souhaitent recruter des cadres de 10 à 20 ans d'expérience et 25 % des plus de 20 ans d'expérience, contre respectivement 29 % et 18 % en 2007.

 

Apec