Managers sous tension, démotivés ? Comment les impliquer ?

Un salarié doit pouvoir regarder le résultat accompli et se dire qu’il s’agissait de quelque chose qui en valait la peine. Accomplir un résultat devient alors une mission dont il est possible de tirer une réelle fierté, un sentiment d’accomplissement individuel et collectif.

« Des managers sous tension ». Des « 18-24 ans » et « plus de 55 ans » qui « s’accrochent » à leur emploi. Des salariés fiers mais démotivés par leur travail. »
Tel est le constat que nous révèle le dernier Baromètre Ipsos/Edenred publié en avril 2012. Selon cette étude quelques-uns  des  enjeux majeurs sont de «promouvoir le mieux vivre en entreprise » et de « redonner confiance à titre individuel et collectif ».
Selon David Maxfield, Docteur en Psychologie de Stanford University (USA) et Vice-Président Recherche et Développement de Vital Smartsces problématiques d’engagement au travail sont en réalité des problèmes d’influence. Influence sur le sens qu’un salarié accorde à son travail et influence sur la capacité d’impacter et d’aller au-delà de ce qui est normalement attendu de lui dans son rôle.

Être capable d'impacter

Il s’agit là de la capacité d’action dont dispose un salarié, de la possibilité qu’il a dans son travail de faire la différence pour lui, pour son équipe, pour son entreprise, pour les clients.

Le salarié cherche du sens et de la capacité d’action sur les 4 fondamentaux suivants :

Les clients : ce que je fais  est utile aux clients et apporte quelque chose à la société en général. J’apporte quelque chose et j’impacte sur quelque chose qui compte.
La mission : les missions qui me sont confiées, les taches que je réalise me donnent du plaisir en tant que tel. J’aime ce que je fais.
L’entreprise/l’équipe : J’ai une vie sociale/des amis, j’ai le sentiment d’appartenir à l’entreprise et à une équipe.  Si je me dépasse au travail,  c’est pour mes collègues, mes amis.
Le développement : Mon travail me permet de devenir celui ou celle que je rêve d’être, de progresser et de me développer. Je me réalise.

Pour promouvoir le mieux-vivre en entreprise et redonner confiance il vous faut donc agir sur les 2 axes que nous venons de voir : Le Sens et la Capacité d’Action.

 Voici quelques pistes que nous vous invitons à explorer :

Motivation-au-travail

Autour du même sujet