Droit de la consommation : la facilité de résiliation des contrats bénéficera au pouvoir d'achat des clients

Les Français utilisent Internet pour rechercher et acheter toutes sortes de produits. Face à la baisse de leur pouvoir d’achat, ils souhaitent économiser toujours plus. Notamment dans l’assurance, un marché traditionnellement opaque.

Face à la baisse de leur pouvoir d'achat, les Français veulent réaliser toujours plus d'économies. Internet leur permet de comparer les prix, notamment grâce aux sites de comparaison.
Avec les comparateurs d'assurances, ils peuvent désormais identifier les offres les plus compétitives - en termes de garanties, de services et de prix - et réaliser des économies. Et ainsi prendre la décision de changer d'assurance. Le cadre législatif en vigueur se traduit, dans le cas général, par une fenêtre de résiliation, pour un contrat d'assurance, de deux semaines dans l’année. Faciliter la résiliation des contrats d’assurance permettra donc au consommateur de reprendre le contrôle de son assurance : il sera plus libre de changer de fournisseur. Le projet de loi répond donc à la demande actuelle des consommateurs : reprendre la maitrise de leurs achats, réaliser des économies et récupérer du pouvoir d’achat.

Avec les comparateurs, il peut désormais plus facilement comparer les garanties, les services et les prix et identifier les offres les plus compétitives. Grâce aux grands assureurs, qui y sont présents via leur filiale internet et avec des offres de qualité, à la compétition qu’ils se livrent et à l’initiative de la FEVAD (Charte des comparateurs), la qualité de service des comparateurs s’est considérablement améliorée, comme l’a noté la DGCCRF dans sa dernière enquête.
Le cadre législatif en vigueur se traduit, dans le cas général, par une fenêtre de résiliation de deux semaines dans l’année. Faciliter la résiliation des contrats d’assurance permettra donc au consommateur de reprendre le contrôle de son assurance, il sera en effet plus libre de changer de fournisseur s’il a trouvé une offre plus compétitive sur la Toile.

Or des études concordantes ont démontré  que le consommateur qui change d’assurance auto réalise, en moyenne, 229 [i] euros d’économie pour le même niveau de garanties. Il y a en France plus de 31 millions de véhicules, ce qui représente au total plus de 4 milliards d’euros qui pourraient être économisés chaque année.
Les
dépenses d'assurance obligatoires pèsent pour près de 5 % dans les dépenses des ménages. A l’exemple d’autres pays européens ou de certains assureurs qui proposent déjà la résiliation à tout moment, le projet de loi "Consommation" ne fait donc que répondre à la demande actuelle des consommateurs, à savoir reprendre la maitrise de leurs achats, réaliser des économies et récupérer du pouvoir d’achat.

--------------------------------

[i] Chiffres obtenus d'après une étude Ipsos réalisée auprès de 397 individus assurés en conducteur principal en utilisant le site LesFurets.com - juillet 2012.

Autour du même sujet