Managers, soyez courageux mais pas téméraires !

Le courage en entreprise est un thème souvent repris par les spécialistes et les coachs. On vante le courage des managers qui ont pris des risques, qui ont osé. Seulement, avoir du courage en entreprise ne signifie pas seulement prendre des risques.

Un manager courageux c’est un repère en temps de crise 

La conjoncture actuelle est bien trop instable et incertaine. Les contraintes économiques, financières et sociales sont de plus en plus complexes et les clients ont des comportements de plus en plus imprévisibles. Les salariés travaillent dans un environnement d’insécurité, d’où l’importance de se repérer grâce à des managers qui sauront prendre des risques tout en garantissant la pérennité de leurs fonctions, de leur entreprise.
Les compétences des leaders de demain regroupent à la fois leur capacité à diriger, à prendre des décisions et fixer des objectifs en utilisant au mieux les ressources de leurs entreprises mais aussi leur capacité à remettre en cause ce qui a déjà été établie.
Cette propension à innover en permanence, à challenger l’existant mais aussi à apprendre des erreurs et des échecs et surtout à écouter les retours d’expériences, les commentaires de son environnement, font le courage d’un dirigeant ou d’un chef d’équipe. Avoir du courage en entreprise c’est aussi savoir rassurer dans un contexte on l’a vu instable.

Le courage en entreprise : une qualité qui s’acquiert

Pour certains, avoir du courage en entreprise c’est aller contre sa nature personnel, ne pas simplement « mettre de côté » pour préserver sa tranquillité. C’est aussi savoir donner une direction claire à son entreprise et ses salariés.
Il existe différents types de courage :
le courage de dire, de décider, d’arbitrer, de faire … pourtant les qualités requises sont les mêmes :

  • L’Acceptation et conscience de la réalité,
  • La connaissance de soi,
  • La conscience de son environnement,
  • Le Soutien de l’environnement,
  • Les Valeurs personnelles.

Il est donc important de se poser les bonnes questions. Cela passe tout d’abord par une bonne connaissance de la réalité et de son environnement. Y-a-t-il des risques ? Si oui, quels sont ses impacts ? Que se passe-t-il si on ne fait rien ? Ensuite il est important de procéder par étape afin de trouver un rythme adéquate mais surtout d’utiliser son énergie à bon escient. Et enfin, renforcer son courage en entreprise passe également par la définition de son rôle dans cette mission par rapport à celui des autres.

Le courage managérial : la voix de la sagesse ?

Démontrer son courage et sa capacité à prendre des risques sont des qualités attendues d’un leader… mais pas à n’importe quel prix !

Qu’est-ce-que le courage managérial, sinon la capacité à agir en étant pleinement conscient des risques et des bénéfices de l’action entreprise. Lorsqu’on lui présente une mission, le leader courageux évalue quels pourraient être : les opportunités (le résultat de ce projet pour l’organisation) et les risques (les actions préventives pour éviter qu’ils n’adviennent, les actions correctrices lorsque ceux-ci se présentent). Son estimation faite, le manager courageux peut mettre en route un plan d’action réaliste. A l’inverse, le leader devient téméraire lorsqu’il n’anticipe pas les risques de manière exhaustive, ni ne prévoit d’actions préventives ou correctrices aux risques anticipés. Le courage c’est aussi de savoir dire non ! Ne pas accepter une mission si on ne s’en sent pas capable.

Un manager courageux se reconnait donc par ses prises de risques certes mais surtout par sa capacité d’analyse et sa sagesse.

Autour du même sujet