Gestion des Talents : l'importance du Retour sur Investissement

54 % des professionnels RH admettent que leur entreprise n'a pas suffisamment investi dans la gestion des talents, simplement parce qu'aucun accord sur la manière de calculer et de démontrer sa rentabilité n'avait été trouvée.

Une enquête* a récemment démontré qu'au Royaume-Uni presque deux tiers des professionnels RH rencontrent des difficultés à prouver qu'un investissement en matière de gestion des talents soit financièrement rentable pour les entreprises.
Il y a environ cinq ans, la gestion des talents était considérée comme tellement essentielle à la réussite de toute entreprise, qu'effectuer une analyse financière approfondie de ce qu'elle apporterait n'était pas nécessaire.

Désormais, en temps de crise, on exige des garanties avant d'investir dans des solutions RH

Cette pression financière a souvent raison de tout investissement pour l'attraction, la gestion et la rétention des talents.
Bien que 79 % des DRH estiment que les dirigeants savent qu'une bonne gestion des talents est essentielle, 54 % d'entre eux admettent que leur entreprise n'a pas suffisamment investi dans la gestion des talents, simplement parce qu'aucun accord sur la manière de calculer et de démontrer sa rentabilité n'avait été trouvé. Il y a donc une réelle pression s'exerçant sur les RH afin qu'ils voient leurs projets validés.
Cette enquête a révélé que d'une part, 47 % des professionnels RH interrogés pensent ne pas disposer des qualifications requises pour effectuer une analyse financière ("business case"), d'autre part, 48,5 % des professionnels RH interrogés ne pensent pas qu'il soit possible de mesurer avec exactitude, l'impact financier des investissements dans ce domaine sur les résultats de l'entreprise.
En l'absence de moyens pour mesurer les bénéfices de l'investissement, ce sont les indicateurs RH traditionnels qui sont employés tels que le taux de rétention et les évaluations de performances. Seulement un quart des entreprises interrogées considèrent les revenus et la marge bénéficiaire comme des indicateurs de réussite des investissements en matière de talents.
En conclusion, pour que les programmes de gestion des talents, soient validés et par la suite reconnus, il est essentiel qu'ils s'alignent aux objectifs commerciaux de l'entreprise, donc que leurs bénéfices puissent être quantifiés.

------------------------
* Enquête menée par Cirrus et Lumesse auprès de professionnels RH d'entreprises du Royaume-Uni dont les secteurs étaient entre autres: bancaire, biens de consommation, divertissement, médias, industries, publicité, services aux professionnels, grande distribution.

Autour du même sujet