Comment éviter de ressembler à un crétin arrogant et "je sais tout"

Découvrez les 15 règles majeures à appliquer pour ne ne pas passer pour un collègue imbuvable.

Suivre l'auteur sur LinkedIn  

Comme la plupart des gens (je suppose) j'essaye d'éviter de ressembler à un crétin.

Voici les stratégies que j'essaye d'appliquer

1. Prodiguez des compliments éloquents : insistez sur le terme "éloquent". J'essaye de dire des choses telles que : "Vous avez bonne mémoire" ou bien "Apparemment, vous en connaissez un rayon sur le sujet". Les compliments vides et automatiques tels que "Génial" ne comptent pas.
2. Rendez à César ce qui est à César : "C'est l'équipe qui a fait tout le travail", "Cette idée, c'est celle de Pat". Être généreux en reconnaissant les mérites des autres ne minimise pas votre part.
3. Ne contestez pas chaque commentaire. C'est un phénomène étonnant que j'ai appelé le Style Oral d'Opposition et, même si vous pensez que ce style possède de nombreux atouts, la plupart des gens n'aiment pas s'engager dans cette brèche.
4. Posez des questions et permettez aux autres de vous donner des informations. J'ai vu de bons dirigeants poser des questions à ceux dont ils savaient qu'ils avaient les réponses, simplement pour laisser aux autres une chance de montrer ce qu'ils savent. C'est un défi pour moi. Je suis un véritable "qui sait tout". Je veux constamment lever la main. Il m'est difficile de demander de l'aide pour dire "Je ne sais pas" ou de rester tranquille pendant que les autres répondent.
5. Admettez vos erreurs ! C'est si difficile de dire "Vous aviez raison, j'avais tort" ou bien "C'était de ma faute" mais c'est si important. C'est également la clé des dirigeants. Comme me l'a dit un jour mon père, "Si tu prends tes responsabilités lors d'un échec, on te donnera des responsabilité pour être un décideur".
6. Souvenez-vous du nom des gens et quelques détails de leur vie. Combien de fois avez-vous entendu des gens se plaindre de la sorte : "Machin m'a croisé 5 fois mais il ne se souvient jamais de moi" ? C'est vexant. Malheureusement, j'ai du mal à retenir les noms. J'ai donc développé une stratégie d'adaptation pour m'en sortir.
7. Faites appel aux autres pour leur apport spécifique : "Pat est notre expert sur ce sujet. Lee, qu'est-ce que tu en penses ?".
8. Riez de vous-même. Ceux qui sont prêts à se moquer d'eux-mêmes et de leurs faiblesses sont gagnants. Cela ne signifie pas qu'il faut dire "Je n'y connais rien" et vous attendre à ce que les autres crient "Mais non, tu es génial !" Cela veut dire que vous devez savoir rire honnêtement de vos manies et de vos erreurs.
9. Ne vous vexez pas. Je fais de gros efforts pour ne pas me prendre trop au sérieux ni me formaliser.
10. Soyez taquin. Taquiner les autres est un moyen de montrer que vous êtes un bon camarade. Allez-y en douceur. Les gens aiment bien les blagues, mais pas les blagues sensibles. Soyez vigilants. Il est très facile d'avoir l'impression que vous taquinez avec malveillance et de manière exaspérante, même si vous n'en avez pas l'intention.
11. Rappelez-vous que vous avez des limites. Vous êtes juste une personne qui n'est pas infaillible et en fait, il est bien possible que vous ayez tort.
12. Ne soyez pas barbant. Ne pensez pas que les autres sont intéressés par les menus détails de votre vie.
13. Impliquez-vous. Un jour, j'étais assis près de quelqu'un que je ne connaissais pas. A chaque fois que je lui posais une question personnelle, il répondait d'un mot et ramenait la conversation à moi. Je suis certain qu'il pensait être tout à fait sympathique mais j'avais le sentiment qu'il pensait que je ne valais pas la peine qu'il dépense son énergie à me répondre. Et je ne pouvais pas m'intéresser à lui parce que je n'avais rien appris à son sujet.
14. Soyez courtois avec les autres, quels qu'ils soient. William Lyon Phelps a écrit : "L'épreuve finale d'un homme courtois c'est son respect de ceux dont il n'aura pas besoin". Il est important d'être agréable avec tout le monde.
15. Ne soyez pas trop humble ! Dans son formidable livre d'essais, The Woman at the Washington Zoo, Marjorie Williams relate une vieille histoire : lors d'une réunion de Moshe Dayan et Edward R. Murrow, Moshe Dayan a loué les émissions légendaires de l'homme de télévision. Edward Murrow a rejeté ses prouesses avec humilité. A la fin, Moshe Dayan a assuré :"Ne soyez pas si modeste, vous n'êtes pas aussi bon que ça".
Quelles sont vos stratégies pour éviter de ressembler à un crétin "qui sais tout" ? Ou, autrement dit, que font les gens pour ressembler à des crétins "qui savent tout", et de quelle manière est-il possible d'éviter cela ?


Traduction par Sylvie Ségui, JDN
Cette chronique traduite par le JDN a été publiée via le programme Influencers de LinkedIn, programme où s'expriment près de 300 leaders d'opinion. Retrouvez la version originale en anglais ici.

Linkedin