Une carrrière n'est pas linéaire. Tant mieux

Il est très rare d'exercer le même métier toute sa vie. N'hésitez pas à évoluer, à créer votre parcours. Discuter avec ses supérieurs, se former, oser se reconvertir sont autant de pistes à explorer.

Pour la plupart d’entre nous, nous avons fait nos études en vue d’obtenir un métier, ou un précieux CDI qui nous mettrait à l'abri d'une potentielle précarité. Le premier job est décisif et dessine la suite du parcours professionnel. C’est d’autant plus vrai dans les secteurs du commerce et de la finance par exemple qui ouvrent sur des métiers généraux représentés par des symboles pour notre société : voyage, argent ou réussite. Et une fois sur le terrain, nous nous retrouvons dans une réalité plus terre à terre qui ne pousse pas à la rêverie telle que nous la connaissions du temps des études.

À moins d’avoir une vocation qui vous  permette d’être passionné toute votre vie par le secteur choisi, vous allez avoir sur votre chemin à trouver votre voie. Au sein de votre travail ou dans vos bifurcations et changements de métier. Vous passez plus de la moitié de votre journée dans votre travail, il faut donc que celui-ci puisse accompagner votre personnalité et non le contraire.

Quelques signes qu'il est l'heure du changement

Quelques signes vous indiqueront qu’il est temps pour vous de changer de job ou d’y insérer autre chose de votre personnalité à vous. Vous vous sentez dans une routine qui vous endort. Le matin vous n’avez pas de plaisir à aller au travail. Vous vous y êtes habitué et vous pensez que c’est normal. Vous faites depuis des années le même job et la passion des débuts n’est plus là. Vous vous sentez aliéné par le travail. Votre but est de répondre aux attentes et non pas de comprendre les vôtres d’attentes. Vous n’êtes pas vraiment vous-même dans votre travail.

Vous avez moins d’ambition qu’avant. Vous ne croyez plus autant en vous qu’à la fin de vos études. Vous vous contentez de peu. Vous n’osez rien réclamer. Cette longue liste est pourtant non exhaustive car la nécessité d’un changement peut prendre toutes les couleurs de l’âme. Globalement, si vous n’avez pas de plaisir au travail ou si votre entreprise vous aliène, il est l’heure de déclencher un nouveau chemin, une nouvelle voie à prendre.  

Trouvez votre voie dans votre job  

Vous pouvez commencer par trouver dans votre job les outils du changement. En premier lieu en le revisitant et en cherchant à y faire autre chose. Cherchez à diversifier vos activités, à changer de produit, changer de secteur en interne. N'hésitez pas à profiter de l' entretien professionnel pour demander à votre hiérarchie de prendre en charge de nouvelles missions. Vous pouvez également vous former grâce au Compte personnel de formation (CPF) qui, depuis le 1er janvier 2015, remplace le Droit individuel à la formation (DIF).

Cherchez dans votre premier environnement d’autres fonctions afin de vous connaître mieux. Plus vous visiterez d’autres manières d’exercer ou de faire votre job, plus vous serez à même de savoir ce que vous aimez. Car le pire est de se laisser porter par une logique que l’on ne choisit pas. Par une option décidée au cours de nos études, par un secteur décidé au hasard d’un premier emploi. Nous avons commencé à travailler dans le secteur de l’agroalimentaire, alors  nous y restons par logique de parcours et ce, même si nous ne sommes pas du tout intéressés.

Une des barrières qui nous empêchent de changer est cette idée que si l’on ne reste pas dans le même secteur, la même filière, la même entreprise, nous perdons nos acquis et nous évoluerons moins vite. Or, il n’en est rien. Nos savoirs et toutes nos fonctions  sont des acquis durables à qui sait les rendre cohérents. Ce que l’on verra de vous sera toujours ce que vous faites passer de votre chemin. Une bonne communication c’est avant tout comprendre la cohérence de son propre chemin.

Transformer votre job  

Ainsi, il est possible de transformer votre job en le questionnant. Souvent les limites que nous visualisons dans notre univers professionnel sont erronées et basées sur un savoir tronqué de ce qui est possible. On fait ce que l’on nous demande. On essaye de le faire bien. On répond aux attentes. Or vous pouvez, la plupart du temps, modifier un peu le cadre de votre fonction à la lumière de vos attentes à vous.

Vous attendez plus d’indépendance ? Travaillez votre communication pour y parvenir. Vous souhaitez plus de voyages ? Cherchez quelle relation-client investir pour y arriver. Là où est votre passion, créez le besoin pour votre entreprise. Cela demande d’être au clair sur trois points : vos attentes à vous, la stratégie à mettre en place, et le temps. Il faut du temps pour adapter votre job à vos envies, un temps d’analyse, de connaissance de soi, et de création de besoins.

Soyez en mouvement  

Vous pouvez aussi être plus radical et changer de job. Souvent nous craignons de changer d’emploi, basé sur des peurs plus ou moins rationnelles : peur de tout perdre, peur de ne pas trouver mieux, peur de repartir à zéro, peur de partir à la recherche d’un job, peur de ces heures anxiogènes devant son PC à postuler. Le point commun de tous ces exemples est le suivant : vous imaginez le pire. À l’intérieur de vous, une route incertaine se crée.  

Or, aucune route pensée n’est incertaine. Quel que soit votre secteur, changer d’orientation dans un secteur opposé, même au bout de plusieurs années est un plus à qui sait bien l’utiliser. Trouvez des ponts par des formations (n'hésitez pas à suivre des MOOC par exemple, travaillez votre CV, votre mise en mots, votre regard sur votre propre chemin. Le temps passé à trouver la cohérence de votre démarche de changement sera la clef de réussite de votre entretien professionnel. 

La passion se cultive, l’intérêt pour votre travail aussi. N’ayez pas peur du changement car trouver sa voie passe par des essais, des tentatives, des prises de risque qui n’en sont pas vraiment, du mouvement et un regard sur vous-même. L’océan des possibles est sans limite lorsque l’on avance avec une direction : nos attentes, notre passion,  et une démarche intérieure constante. 

Autour du même sujet