10 erreurs à éviter dans votre lettre de motivation

Votre lettre de motivation est le premier contact avec le recruteur. Il est donc essentiel de la soigner. Découvrez 10 erreurs à ne pas commettre lors de sa rédaction.

Le début d'une belle aventure professionnelle débute bien souvent par un CV réussi. Celui-ci met vos réalisations en avant de manière concise. Mais à CV égal, c'est bien souvent la lettre de motivation qui permet de se démarquer des autres candidats. Pour cela, 10 choses doivent être évitées à tout prix sous peine de vous faire "Hara Kiri".

Maladresse
Débuter la lettre par "Monsieur", alors que le prénom, inscrit dans l’annonce, indique que le destinataire de la candidature est une femme… ou inversement. Ou bien encore indiquer le nom du recruteur et/ou le nom de la société d’une autre offre. Face à cette erreur commune et handicapante, le remède tient en seulement deux mots : veille et relecture.

Impolitesse
En tant que RH, je considère que les points suivants sont le comble de l'impolitesse : envoyer un mail sans message ni objet, avec seulement le CV et/ou la lettre de motivation en pièces jointes. Soignez votre accroche pour attirer le recruteur.

Extrême concision
A part montrer que vous êtes paresseux, il ne sert à rien d'envoyer une lettre de motivation de trois lignes. A ce compte là, mieux vaut directement envoyer un CV.

Trop de longueur
La règle est de faire tenir la lettre de motivation sur une page. Globalement, avec une lettre de motivation de trois pages, vous êtes sûr d'endormir le recruteur...dans le meilleur des cas.

Étourderie
Selon moi, le comble de l'étourderie est peut être l'erreur suivante : Ne s'adresser à personne dans la lettre de motivation alors que l'annonce stipule d'écrire à untel.

Fautes d'orthographe
Cela peut paraître la base. Mais si je le répète, c'est parce les fautes sont toujours trop nombreuses. N'oubliez pas, il est impensable d'envoyer une lettre de motivation avec dedans une faute d'orthographe. Aucune faute ne doit vous échapper. Relisez-vous en cas de doute. Évitez d'apparaître comme le cancre de la classe. 

Le style proustien
Vous ne postulez pas à un prix nobel de littérature. Vous êtes là pour obtenir un contrat de travail, un CDD ou un précieux CDI. Évitez les phrases de 10 lignes. Le style doit être court et percutant... ce qui de toute manière est le style de nombreux très bons auteurs.

Le copier-coller
Je suis catégorique. Bannissez le copier-coller d'un modèle. C'est insipide et votre candidature risque d’atterrir rapidement dans la corbeille.

La flatterie inutile
Qualifier l'entreprise de leader si tel est le cas, pourquoi pas. Mais, si c'est faux, vous ne flatterez personne et passerez pour quelqu'un de très mal renseigné. Misez plutôt sur un élément qui caractérise vraiment l’entreprise : ses succès commerciaux, sa culture, ses valeurs, …

Le manque d'humilité
Pensez à rester humble. Évitez aussi les formules excessives, du genre : "je suis extrêmement organisé" ("très organisé" suffit).

Motivation / Candidature