Les écoles de commerce confrontées à une nouvelle concurrence

Des formations de qualité en économie et en management sont délivrées par des acteurs parfois beaucoup moins chers que les business schools.

Masters universitaires, IAE, IEP, écoles professionnalisantes et programmes de e-learning. Voici les acteurs qui, à l'heure actuelle, menacent la position prédominante des écoles de commerce dans les programmes de formation d'économie et de management, selon une étude Xerfi Precepta consacrée aux écoles de commerce.

Qui sont les principaux concurrents ?

  • Les formations universitaires : Les masters universitaires ou les IAE (Institut d'Administration des Entreprises) sont des filières publiques qui possèdent une offre pédagogique de qualité qui attire de plus en plus d'étudiants qui, traditionnellement, optaient pour les écoles de commerce. Ces cursus se distinguent par des frais de scolarité bien inférieurs aux écoles de commerce.
  • Les écoles d'ingénieurs et les IEP : Ces établissements recrutant les meilleurs élèves grâce à des concours sélectifs se sont longtemps centrés sur des programmes pédagogiques différents des écoles de commerce : ingénierie, droit public, préparation aux concours administratifs… Or, ils axent de plus en plus leurs formations sur le management. L'étude Xerfi souligne ainsi que certaines écoles d'ingénieurs (Polytechnique, Centrale, Mines, Ponts et Chaussées…) concurrencent frontalement les meilleures écoles de commerce, y compris HEC.
  • Les acteurs du e-learning : Si ils constituent une menace moindre que les universités, les écoles d'ingénieurs et les IEP, l'étude Xerfi estime que les acteurs du e-learning pourraient devenir à terme de réels concurrents sur les programmes de formation continue. Ces programmes sont souvent en adéquation avec les attentes des entreprises. Certaines créent d'ailleurs elles mêmes leurs propres programmes de e-learning a travers des COOC.
Les écoles de commerce font face à de nombreux concurrents externes. © Xerfi

Aucune école de commerce épargnée

Les écoles de commerce sont toutes touchées par la concurrence menée par ces nouveaux acteurs.

  • Les leaders : Les établissements comme HEC ou l'INSEAD n'ont plus le monopole de l'excellence. Sciences Po Paris, écoles d'économie des universités de Paris ou Toulouse, meilleures écoles d'ingénieurs se battent désormais sur le même terrain.
  • Les écoles à forte notoriété : Cette catégorie d'acteurs comprend des écoles comme l'ESSEC, EM Lyon, ESCP Europe, Audencia, Neoma, Skema, Grenoble EM… Ces établissements subissent la concurrence directe de nombreuses écoles d'ingénieurs, des meilleurs IEP de province ou encore d'excellents cursus universitaires tels que l'université Paris Dauphine ou encore les IAE de Paris et d'Aix en Provence.
  • Les écoles de moindre notoriété : Selon l'étude Xerfi, c'est cette catégorie qui est la plus touchée par la montée en puissance de concurrents extérieurs. EM Normandie, Strasbourg EM, ESC La Rochelle, ESC Brest… proposent une formation comparable aux IEP de province et à de nombreux masters universitaires, aux frais de scolarité bien moins élevés.
Aucune école de commerce n'échappe à la concurrence. © Xerfi

Ecoles professionnalisantes, la montée en puissance

Cette catégorie est composée d'établissements comme PSB Studialis, EMP-EFFAP, ISG, ISEG, EMLVC (Pôle Léonard de Vinci…). Elle perturbe la structure historique du marché en proposant des programmes plus innovants, plus professionnalisants, plus interdisciplinaires que bien des écoles de commerce. Le tout pour un prix plus abordable.

Les écoles professionnalisantes constituent une concurrence redoutable pour les écoles de moindre notoriété qui, dans un marché du travail en crise, peinent à justifier leur promesse de valeur.

L'étude Xerfi prévoit que cette tendance pourrait s'accroître dans les années à venir.

Les écoles professionnalisantes, une menace réelle pour les établissement de moindre notoriété. © Xerfi

 

Source

L'étude "Les écoles de commerce en France" est publiée par Xerfi, éditeur indépendant d'études économiques sectorielles.

 

Autour du même sujet