L'anglais en e-learning : les formations au banc d'essai L'évaluation du niveau

 

Berlitz

En début d'apprentissage, Berlitz dispense un test d'une quarantaine de minutes qui s'articule autour de 65 questions.

Ce test très pointu et détaillé permet très rapidement à l'organisme de juger du niveau et des besoins de l'élève grâce à deux aspects. L'apprenant doit d'abord renseigner les conditions dans lesquelles il utilise l'anglais et les points qu'il souhaite améliorer. Les toutes premières questions en anglais servent à jauger le niveau de l'apprenant et conditionnent le degré de difficultés des suivantes. Ainsi, les élèves les plus aguerris seront eux testés sur des expressions idiomatiques plus pointues. Au final, l'élève en sort avec le sentiment d'avoir vraiment été poussé dans ses retranchements.

 

GoFluent

Chez GoFluent, l'accent est mis sur les difficultés que peut éprouver l'élève au quotidien. Le but est de comprendre l'utilisation qu'il fait de l'anglais en l'interrogeant sur les situations dans lesquelles il l'utilise.

Cette démarche semble toutefois se faire au détriment du test en lui-même qui reste léger. Ceux qui veulent tester leur anglais professionnel regretteront l'absence de questions sur le vocabulaire ou les expressions du monde de l'entreprise. Les questions de grammaire relèvent elles plus du niveau débutant–intermédiaire. Elles ne constituent donc pas une grosse difficulté pour les élèves aguerris.

 

Telelangue

Sans nul doute, le test le plus complet des quatre. Les premières questions permettent de jauger le niveau de l'élève. Les désirs qu'il a exprimés quand aux progrès qu'il veut faire et  les erreurs qu'il a pu commettre sur des points de vocabulaire ou d'orthographe conditionnent ainsi la suite du test. Pour un apprenant qui évolue dans le milieu de la publicité, des questions en utilisant le vocabulaire propre apparaissent.

Pour ceux qui évoluent dans un environnement multi-culturel, les questions de compréhension orale testent même la compréhension des différents accents. Un bilan récapitulatif fait le point sur le niveau de l'élève, ses axes de progression et permet d'établir un programme d'apprentissage.

 

Wall Street

Le contexte dans lequel on évolue, les objectifs que l'on désire se fixer ou les sujets professionnels que l'on aimerait voir abordées... Les questions qui émaillent le test du Wall Street Institute permettent de dessiner les contours du programme d'apprentissage de l'élève.

L'organisme se démarque aussi en ajoutant aux questions de vocabulaire et grammaire traditionnelles, des exercices de compréhension écrite et orale. La possibilité de renseigner ses éventuelles notes aux examens du type TOEIC ou TOEFL est un dernier moyen d'apprécier le niveau de l'élève.


Formation continue