Le statut d'Etam (employés, techniciens, agents de maîtrise)

Entre ouvriers et cadres, les ETAM font partie des catégories socio-professionnelles intermédiaires. Zoom sur ce statut, son salaire et ses secteurs d'activités.

Définition du terme Etam

Qu'est ce que veut dire le sigle ETAM ? Employés, techniciens et agents de maîtrise. Loin d'être une définition, l'acronyme ETAM regroupe tous les salariés qui ne figurent ni dans la catégorie des ouvriers ni dans celle des IAC, pour Ingénieurs, assimilés et cadres. Les employés, techniciens et agents de maîtrise bénéficient d'un statut équivalent, voire supérieur, à celui des ouvriers en fonction des conventions collectives.

Les différences avec le statut-cadre

En général, les personnels de la catégorie des cadres ont un niveau de diplôme plus élevé et davantage de responsabilités, ce qui explique qu'ils bénéficient d'un meilleur salaire et d'une meilleure retraite. En revanche, le statut ETAM a l'avantage d'être moins soumis aux cotisations et charges salariales. Le statut de cadre offre généralement une meilleure couverture en cas de décès ou d'invalidité, par exemple. Globalement, les écarts de traitements entre ETAM et IAC tendent à se réduire. Il faut dire que le statut de cadre n'est plus réservé aux seuls postes d'encadrement.

Quel est le salaire d'un Etam ?

La grille des salaires de la convention collective Syntec montre bien la différence entre ETAM et cadres. Alors que les salaires minimaux bruts varient, en fonction du niveau hiérarchique, de la position et du coefficient, entre 1 454 et 2 264 € pour les ETAM, ils oscillent entre 1 919,95 € et 5 435,10 € pour les cadres. Il faut rappeler que les charges des ETAM sont moins élevées que celles des cadres. Lorsqu'un cadre doit ôter 24 % de son salaire brut, un ETAM n'enlève que 21 % pour arriver à son salaire net. Il s'agit ici de moyennes et il faut toujours pendre en considération la convention collective de rattachement pour plus de précision.

Le statut d'Etam dans le secteur du bâtiment/BTP

Dans le secteur du BTP, les ETAM sont classés en 8 catégories. En catégorie A, on retrouve les employés qui effectuent des travaux simples et répétitifs tandis qu'en catégorie H, la plus élevée, on retrouve des agents expérimentés avec un rôle d'animation. Contenu de l'activité, responsabilité, autonomie, initiative, adaptation, capacité à recevoir délégation, technicité, expertise, expérience et formation... Autant de critères jugés pour classifier les ETAM. En catégorie A, le salaire minimum (et non le Smic) est de 1 470 €. Il peut atteindre 2 890 € minimum en catégorie H selon la Fédération française du bâtiment.

Le statut d'Etam au Syntec

Un salarié, qu'il soit en CDI ou en CDD et qui dépend de la convention collective Syntec, est classifié selon douze positions et trois niveaux hiérarchiques. En niveau 1, il tient un rôle d'exécution. En niveau 2, il gère l'étude et la préparation. En niveau 3, il se consacre à la conception ou à la gestion élargie. En fonction de divers critères, sa position est affinée et sa grille salariale avec.

Statuts

Annonces Google