Médecine du travail : protéger la santé des salariés

La médecine du travail est un organisme dont la vocation est de prévenir les risques liés à la santé des travailleurs. La loi Travail l'a réformé.

Quels sont les travailleurs concernés par la médecine du travail ?

La médecine du travail joue un rôle dans la prévention des risques de maladie chez les salariés d'une entreprise, c'est-à-dire dans le secteur privé. Elle s'applique à tous les salariés, qu'ils soient en CDI, en CDD ou en contrat de travail temporaire. Cependant, des dispositifs comparables existent dans la fonction publique (on parle dans ce cas de la médecine de prévention) ainsi que pour le régime agricole (contrôles régis par la Mutualité sociale agricole ou MSA).

Quelles sont les obligations liées à la médecine du travail ?

L'employeur a l'obligation de proposer à ses salariés des examens médicaux pris en charge par la médecine du travail. De la même façon, le salarié a l'obligation de se rendre aux visites médicales du travail, faute de quoi il pourrait éventuellement encourir un licenciement.
La médecine du travail intervient à différentes étapes de la vie du salarié. Ainsi, lors du recrutement, le salarié doit passer une visite médicale d'embauche, a fortiori s'il s'agit d'un salarié âgé de moins de 18 ans ou s'il s'agit d'un salarié soumis à des risques particuliers (bruit, amiante...). Une fois en activité, des examens médicaux sont prévus périodiquement, généralement tous les 24 mois. Comme pour l'examen d'embauche, la médecine du travail vérifie si le salarié est apte à exercer les missions qui lui sont confiées et s'il n'est pas atteint d'une affection dangereuse pour les autres salariés.
Enfin, des examens de préreprise et de reprise sont mis en place après une longue absence. L'examen de préreprise concerne les salariés en arrêt de travail depuis plus de trois mois. La visite médicale de reprise intervient en cas de congé maternité, après une absence pour raison de maladie professionnelle (peu importe la durée de l'absence) ou après une absence supérieure ou égale à 30 jours suite à un accident du travail, une maladie ou un accident non professionnel. La visite de reprise est obligatoire, même lorsqu'une visite de préreprise a eu lieu.

Comment prendre contact avec la médecine du travail ?

Les coordonnées de la médecine du travail sont indiquées sur l'avis d'aptitude remis au salarié lors de la visite d'embauche, sur le panneau mis à la disposition des salariés sur le lieu de travail, auprès de l'inspection du travail ou dans les annuaires professionnels ou téléphoniques.

Loi El Khomri et médecine du travail

La Loi Travail adoptée par l'Assemblée nationale le 21 juin, modifie substantiellement la médecine du travail.Pour les salariés qui ne sont pas exposés à des risques particulier, il n y a plus lieu de livrer un avis d'aptitude. Le salarié est supposé apte. De ce fait, la visite d'aptitude à l'embauche est transformée en visite de routine et de prévention. Si celle-çi reste obligatoire, elle peut être menée par du personnel infirmier.Autre changement, pour constater une inaptitude, une seule visite suffit contre deux avant la réforme.

Santé au travail

Annonces Google