Rechercher un thème :
Emploi >   
Toute l'encyclo pratique

La taxe professionnelle

Fiche pratique
DONNEZ VOTRE AVIS
Créée par la loi du 29 juillet 1975, la taxe professionnelle est l’un des 4 impôts perçus par les collectivités locales. Elle ne concerne pas les ménages, mais uniquement les entreprises.
 
 
Dernière mise à jour : décembre 2016
 


Annonces Google



Définition

« La taxe professionnelle est due chaque année par les personnes physiques ou morales qui exercent en France, à titre habituel, une activité professionnelle non salariée. »
Certaines structures en sont exonérées. Il s’agit des activités à but non lucratif, à but purement privé, des établissements d’enseignement privés, des activités agricoles, et, dans certains cas des activités artisanales. Les entreprises ne paient pas non plus de taxe professionnelle l’année de leur création.
Elle est due à toutes les communes sur lesquelles ces personnes possèdent des locaux et des terrains au 1er janvier.

Que finance la taxe professionnelle ?
La taxe professionnelle représente 50% des ressources fiscales des collectivités locales. Elle sert à financer le budget des communes, des départements, des régions, des chambres de commerce et de l’industrie, des chambres des métiers…
Elle est due pour une année, dès lors que l’entreprise possède des locaux ou terrains sur la commune au 1er janvier. Si elle est implantée sur plusieurs communes, elle reçoit plusieurs avis d’imposition.

Calcul de la taxe professionnelle
Le montant de la taxe professionnelle est égal au produit de la base d’imposition par le taux déterminé par les communes.

La base d’imposition correspond au total de la valeur locative des immobilisations corporelles et à 6% des recettes (pour les titulaires de bénéfices non commerciaux).

La valeur locative des immobilisations corporelles correspond aux immobilisations bâties ou non bâties soumises à la taxe foncière ; ainsi que les immobilisations non soumises à la taxe foncière, pour les redevables dont les recettes annuelles globales excèdent 152 000 euros (61 000 € pour les prestataires de services, titulaires de bénéfices non commerciaux ou agents d'affaires et intermédiaires de commerce employant au moins cinq salariés - ou soumis à l'impôt sur les sociétés).

Cette base d’imposition bénéficie, sans condition, d’un abattement de 16%.
Les artisans ayant employé au plus 3 salariés, pendant la période de référence, peuvent également obtenir une réduction.
D’autres éléments peuvent être favorables à une baisse de la base d’imposition. Il s’agit des locaux ou matériels affectés à la recherche, de l’utilisation de véhicules routiers ou nautiques…

Exonération de l’impôt
Les collectivités locales peuvent choisir d’exonérer certaines entreprises de la taxe professionnelle.
Mais cela ne peut pas concerner qu’une seule société, il faut que cette exonération s’adresse à un secteur d’activité.

Dans le cas où une exonération est décidée au niveau national, c’est l’Etat qui compense la perte pour les collectivités.
 
 
  Envoyer à un ami | Imprimer  
 

 
 
 

Divers
Fiches pratiques
 L'interdiction des discriminations Offre d'emploi, recrutement : les obligations de l'employeur Harcèlement sexuel
 L’emploi des personnes handicapées La vente à distance La vente à domicile
 Le travail illégal Le bail commercial Déposer un nom de domaine
 La responsabilité civile des entreprises Le règlement intérieur Les règles de la promotion
 La taxe professionnelle Travailleurs indépendants : comment déduire vos dépenses professionnelles Smic
 Barème kilométrique 2016 : calculer ses indemnités  Accident du travail Le harcèlement moral
 Défenseur des droits Rétrogradation disciplinaire d'un salarié Métiers sous tension
 Travail le dimanche Recyclage des DEEE : les obligations des entreprises Refuser une candidature
 Déposer une marque  Embaucher un étranger Le livret d'accueil en entreprise
 Journée de solidarité et lundi de Pentecôte La discrimination au travail Absence du salarié
 Demander un Kbis (extrait K bis)  Sauveteur-secouriste du travail (SST) Frais professionnels : déduction forfaitaire ou au réel ?
 Temps de pause au travail Particulier employeur : ses droits et ses devoirs Sécurisation de l'emploi : que dit la loi
 Attestation de salaire : bien la remplir Clause pénale : que dit-elle ? La clause de réserve de propriété
 La faute inexcusable de l'employeur Pension de réversion : une retraite pour le conjoint survivant Préretraite : partir en retraite avant l'âge
 Tribunal des affaires de Sécurité sociale : régler ses litiges avec la Sécurité sociale PEA PME : tous les détails Tacite reconduction des contrats
 La cession de bail commercial La résiliation de bail commercial Chèque emploi service : comment s'en servir
 UES : l'unité économique et sociale Choisir sa Sécurité sociale étudiante  La retraite minimum : quels montants en 2016
 Aidant familial : les allocations et aides Aidant familial : les allocations et aides Aide sociale : à qui demander ?
 Bilan carbone : quel calcul ? Carte de visite : bien la choisir Délit d'initié : quelles sanctions ?
 Demander la CMU Equipement de protection individuel Les formules de politesse dans une lettre
 Les formules de politesses dans un e-mail Les pictogrammes danger Loi Hamon : que prévoit-elle ?
 Made in France : quelles sont les règles Saisie conservatoire Certificat de travail : ce qu'il doit contenir
Lettres types
 Répondre à une offre d'emploi Répondre à une offre de stage Postuler dans un établissement scolaire ou universitaire
 Demander un certificat de stage Demander le paiement des heures supplémentaires Demander le déblocage anticipé des sommes dues au titre de la participation
 Demander la publication d’une annonce légale Demander une immatriculation à l’URSSAF Signaler un harcèlement moral
 Attestation d'emploi Certificat de travail Certificat de stage
 Communication de tarifs à un client Déclaration d’accident du travail Demande de délai de paiement à l’URSSAF
 Injonction de payer Lettre de recommandation Demande de rectification de facture
 Mise à pied pour harcèlement sexuel Reçu pour solde de tout compte Refuser une demande de stage
 Emission de réserves suite à une livraison Relance pour une facture impayée Résilier un contrat avec un fournisseur
 Lettre de procuration Lettre de résiliation de contrat Résilier une mutuelle
 Bon de commande : un modèle gratuit Lettre de demande de subvention