L'augmentation du Smic au 1er janvier 2014

Augmentation Smic La hausse du Smic est calculée en fonction de l'inflation. Au 1er janvier 2014, il augmente de 1,1% sans "coup de pouce" du gouvernement.

Au 1er janvier 2014, le Smic augmente de 1,1%. Cette hausse découle de la revalorisation légale appliquée chaque début d'année. Le Smic ne bénéficie pas, cette année, de "coup de pouce" de la part du gouvernement. Le montant du Smic en 2014 atteint donc 9,53 euros par heure et 1 445,38 euros par mois.

Le Smic a augmenté de 0,3% au 1 janvier  2013. Son taux horaire brut atteint 9,43 euros quand son montant mensuel passe à 1 430,22 euros (sur la base de 35 heures hebdomadaires). Cette hausse du Smic est très limitée (à peine 5 euros mensuels), contrairement à la précédente augmentation.

Dans les entreprises du secteur concurrentiel, 1,9 million de salariés ont bénéficié de cette revalorisation du Smic du 1er janvier 2013, selon es chiffres de la Dares. Cela repréente12,3% des l'ensemble des salariés du privé.

Depuis un décret du 7 févier 2013, les règles de revalorisation du Smic ont été redéfinies. Le calcul de la hausse du Smic se base désormais sur ces deux indices :

-  l'inflation mesurée pour les ménages du premier quintile, c'est-à-dire les moins aisés (à la place de celui des ménages urbains dont le chef est ouvrier ou employé), 

- la moitié du gain de pouvoir d'achat du salaire horaire moyen des ouvriers et employés (et non plus des seuls ouvriers)

Au 1er juillet 2012, le Smic avait été revalorisé de 2% par rapport au montant fixé le 1er janvier 2012, suite au coup de pouce décidé par le gouvernement. Le montant du taux horaire brut atteint 9,40 euros, contre 9,22 euros au 1er janvier 2012. Le Smic mensuel brut s'établit alors à 1 425,67 euros. Le Smic mensuel net augmente de son côté de 21,50 euros.

La hausse du Smic du 1er juillet 2012 est liée en partie au "coup de pouce" (+0,6%) et en partie à à l'inflation. Cette augmentation du Smic est calculée, en partie, à partir de différents indicateurs. D'abord, le gouvernement prend en compte l'évolution de l'indice des prix à la consommation (IPC). Dans ce calcul, on retient l'IPC, hors tabac, des ménages urbains dont le chef est ouvrier ou employé, Ensuite, on ajoute la moitié de la croissance du pouvoir d'achat du salaire horaire de base ouvrier (SHBO).

Cela donne le niveau minimum de revalorisation du Smic. Le gouvernement peut décider d'aller au-delà de ce relèvement. C'est le fameux "coup de pouce" au Smic.

Salaires / Smic