Augmentation de salaire : bien préparer sa demande Evaluer l'augmentation souhaitée

Les vacances, les impôts, la rentrée... le budget est au plus bas. Les médias ne parlent plus que de pouvoir d'achat et les fêtes de fin d'année pointent déjà à l'horizon. D'où un sujet lancinant qui revient dans les têtes de tout cadre : une augmentation serait la bienvenue...

 

Réaliser son benchmark

Il existe plusieurs pistes pour évaluer le salaire moyen, à poste similaire : faire le tour de ses collègues à échelon équivalent ou si on préfère rester plus discret, contacter quelques homologues dans des entreprises concurrentes. Il est aussi possible de se renseigner auprès des anciens de son école pour savoir, à poste proche, combien ils gagnent. Enfin, consulter les annonces d'emploi permet également de se situer mais il faut penser à prendre en compte le secteur d'activité et la taille de l'entreprise.

 

Mesurer votre apport

Pour vous valoriser, tentez - et cela vous sera précieux pour argumenter votre demande - de calculer ce que vous allez apporter à l'entreprise l'année suivante par exemple ou sur la mission sur laquelle vous êtes affecté. Evaluez les dégâts financiers que créerait votre départ ou le profit que peut engendrer la réussite de votre projet. Le coût de formation de votre remplaçant, la perte d'un client historique, le gain d'un projet d'envergure ou la maîtrise d'une technique clé sont autant d'éléments chiffrables qui peuvent appuyer votre calcul.

 

De combien avez-vous envie ?

Si l'on demande une augmentation c'est aussi pour répondre à un besoin de reconnaissance, une satisfaction personnelle quant à son travail et ses compétences. "Le montant visé dépend de ce qu'on apporte par rapport à ce que l'on reçoit, estime Thierry Krief, PDG de la société de conseil en négociation Negoandco. Il n'y a pas de règle mécanique." La relation à l'argent est différente selon chaque personne. De plus, la valorisation de son travail dépend du degré d'implication et du sentiment de "se donner". L'objectif étant d'être satisfait de sa rémunération et de ne pas se sentir frustré.

 

Préparer une demande raisonnable

Il ne s'agit pas de demander la lune non plus au risque de ne pas être pris au sérieux et surtout, de voir sa demande rejetée. "Il faut rester cohérent et raisonnable", rappelle Thierry Krief. Outre les informations sur votre profil, il convient donc de récupérer des éléments sur la santé financière de l'entreprise et sa capacité à vous offrir ce que vous souhaitez. Ainsi, il vous sera beaucoup plus difficile de convaincre une entreprise qui anticipe un avenir incertain qu'une société avec de gros projets nécessitant la mobilisation de toutes ses équipes.

 

Negociation / Augmentation de salaire