Le bien-être psychologique, enjeu stratégique pour l'entreprise Le besoin de reconnaissance, sous-estimé par les RH

Les premières divergences entre salariés et DRH apparaissent lorsqu'on s'intéresse aux problèmes liés aux troubles psychologiques (stress, épuisement professionnel...) ainsi qu'à leurs causes. Ainsi, toutes tailles d'entreprises confondues, les DRH sont 38 % à estimer que ces problèmes sont en augmentation. Un chiffre évalué de façon largement plus haute chez les salariés des grandes entreprises qui répondent par la positive à 84 %. Dans les PME, 72 % des salariés pensent que ces problèmes sont de plus en plus nombreux.  

 

De la même façon, les causes perçues ne sont pas tout à fait les mêmes selon qu'on se place du côté des salariés ou des DRH. Dans les entreprises de plus de 250 salariés, les principales raisons mises en avant par les ressources humaines sont l'inquiétude sur l'avenir professionnel (54 %), l'augmentation de la charge de travail (51 %) et la multiplication des problèmes dans la vie personnelle (50 %). 

Les salariés pointent en premier la charge de travail (69 % d'entre eux), puis le manque de reconnaissance (66 %) et la multiplication des contraintes dans le travail (58 %). Les problèmes de la vie personnelle n'est citée comme cause de troubles psychologiques au travail que par 18 % des salariés.

 

PME