Intégrer une équipe déjà soudée Evitez les embûches

esquivez les faux-pas.
Esquivez les faux-pas. © Jiri Hera - Fotolia.com

Lorsque l'on débarque dans une équipe dont la cohésion est la force, certains faux-pas doivent tout particulièrement être évités. A commencer par les conseils comme : "dans mon ancienne entreprise, on travaillait plutôt comme cela". D'abord, ce qui marchait là-bas ne fonctionne pas nécessairement ici. Surtout, une équipe soudée accepte difficilement les conseils d'un nouveau venu, donneur de leçons, même animé par les meilleures intentions. De manière générale, mieux vaut éviter les jugements hâtifs. Préférez les observations factuelles et les propositions constructives. Cela est valable dans les discussions informelles, les réunions de groupes ou l'éventuel rapport d'étonnement que l'on vous demande.

Un sens aigu de l'observation


Pourtant, si l'on doit éviter de trop imposer ses vues dès la première semaine, on ne peut pas rester sans rien faire. Vous devez faire preuve d'un sens de l'observation aiguisé pour comprendre les rouages de l'équipe que vous intégrez. Bise, poignée de main ou bonjour à la cantonade ?
"Il m'est arrivé de rencontrer des équipes dont les membres s'étonnaient que le petit nouveau n'avait pas, au bout de deux semaines, organisé de pot pour célébrer son arrivée", témoigne Philippe Colin. Soyez donc attentif aux us et coutumes et, au besoin, renseignez-vous sur ce qui se fait et ce qui ne se fait pas. C'est une attitude indispensable quand le groupe est soudé car il dispose alors de règles de savoir-vivre et de rituels qui lui sont propres. Dans certaines équipes, le repas du midi se partage systématiquement en commun. Si vous refusez d'accompagner vos collègues dès le premier jour, vous vous tirez une balle dans le pied.

A l'inverse, vous devez aussi accepter de ne pas faire partie des murs au bout de quelques semaines. Si vous apprenez qu'un barbecue entre collègues auquel vous n'étiez pas convié s'est tenu la veille, n'en prenez pas ombrage. Entrer dans l'intimité des autres, même des personnes que l'on côtoie au quotidien, peut prendre beaucoup de temps.

Autour du même sujet