Bouygues propose Netflix et fait un pied de nez à ses concurrents

Bouygues propose Netflix 0914 Les opérateurs français s'étaient jusqu'ici tous refusés à accueillir le géant américain du streaming dans leur box.

Coup de tonnerre dans l'univers des télécoms français. Alors que, jusqu'ici, tous avaient fait preuve d'unité pour refuser les conditions de partenariats proposées par le service de streaming américain Netflix, Bouygues vient de rompre la ligne directrice. L'opérateur a annoncé, lundi 15 septembre, jour du lancement en France de Netflix, avoir signé un accord avec le service de VOD pour que son service soit inclus à la Bbox Sensation et à sa box Android, créée en partenariat avec Google et qui sera lancée dans les prochaines semaines. Netflix y sera disponible dès novembre.

"Les box de Bouygues permettront de proposer Netflix, par une application internet intégrée", a annoncé le PDG du groupe américain, Reed Hastings, sur France Inter. "Dès maintenant, les clients peuvent bénéficier de l'offre de Netflix sur tous leurs écrans connectés, incluant leurs mobiles, dans les meilleures conditions possibles grâce à la qualité et la puissance du réseau 4G et 4G+ de Bouygues Télécom, le plus grand de France", explique de son côté Bouygues Telecom.

Conditions financières insuffisantes

Les opérateurs français avaient tous expliqué ne pas être hostiles à l'arrivée du géant américain du streaming dans l'Hexagone, mais avaient refusé unanimement d'accueillir le service sur leurs box Internet, jugeant les conditions financières de Netflix insuffisantes. Les opérateurs pensaient attendre les premiers résultats de Netflix pour savoir si un accord qui leur rapporterait peu de revenus serait au moins rentable en termes d'image et de recrutement d'abonnés. Mais Bouygues vient de leur couper l'herbe sous le pied.

Orange propose déjà, via sa filiale OCS, une offre mêlant un bouquet de chaînes et des programmes à la demande, pour 12 euros par mois, comprenant notamment l'intégralité des séries exclusives d'HBO, juste après leur passage aux Etats-Unis. Certes, mis à part ces séries, le catalogue est plus limité que celui de Netflix, et les épisodes ne restent disponibles que pour une certaine durée. Mais l'opérateur comptait se contenter d'OCS, du moins pendant un temps. "Nous avons décidé de ne pas mettre Netflix sur nos box dans un premier temps, expliquait Stéphane Richard, PDG d'Orange, mardi 9 septembre du BFM TV. Mais cela ne veut pas dire que nous fermons la porte définitivement. On veut se donner un peu de temps. Nous pensons prudent d'attendre de voir l'accueil du public. Il y a un grand point d'interrogation. Tout le monde parle du succès planétaire de Netflix, mais il n'a pas été facile partout et rapidement. Et en France, le paysage est déjà encombré. Ensuite, le budget des ménages n'est pas extensible à l'infini. Nous ne voulons pas apparaitre comme ceux qui allaient au-devant d'un succès aléatoire."

De son côté, Numericable a décidé de lancer, le jour même de l'arrivée de Netflix, une offre concurrente : Séries-flix proposera à ses abonnés à la fibre 3 000 épisodes de séries en VOD, parmi lesquelles The Walking Dead, Real Humans ou encore Plus Belle La Vie.

Les autres opérateurs devraient suivre

"Si Orange [noue un partenariat avec Netflix], tout le monde le fera, déclarait Stéphane Richard, mardi, à BFM TV. C'est parce que nous avons cette responsabilité que nous n'avons pas voulu le faire." Le PDG semblait alors sûr qu'aucun de ses concurrents ne s'avancerait à accepter Netflix pour des conditions financières très peu favorables aux opérateurs. Mais visiblement, Bouygues Telecom a jugé bon de prendre le risque, décrochant ainsi un avantage concurrentiel non négligeable pour recruter des abonnés. Une décision alignée avec la stratégie de Bouygues sur le fixe, qui rogne ses marges pour acquérir de nouveaux abonnés face à Free.

"Ce partenariat avec Netflix s'inscrit dans la volonté de Bouygues Télécom d'offrir à ses clients les meilleurs contenus", a justifié l'opérateur, tandis que Reed Hastings assure que des accords pourront être trouvés plus tard avec d'autres opérateurs : "Nous avons eu beaucoup de succès avec Bouygues et nous sommes en discussion avec les autres. Il n'y avait pas de box qui proposait Netflix au Royaume-Uni quand nous nous sommes lancés il y a trois ans, et depuis un an il y en a une. Les box arrivent au fil du temps".

Etats-Unis / Streaming