Michael Goldman (MyMajorCompany) : "Nous voulons devenir le Kickstarter français"

Michael Goldman MyMajorCompany Le président de MyMajorCompany, Michael Goldman, explique le pivot orchestré par sa société, qui n'est plus un label participatif, mais une plateforme de crowdfunding.

 

Michael Goldman, président de MyMajorCompany, est l'invité de l'émission "Les Décideurs du Net", présentée par le JDN et Décideurs TV en partenariat avec Offremedia, ce jeudi à 12h30. "Aujourd'hui l'écart entre l'activité label, qui pèse 11,5 millions d'euros, et le crowdfunding, qui représente près de 400 000 euros, est tel qu'il est difficile de dire vers quoi va tendre MyMajorCompany", explique Michael Goldman. Ce d'autant que "les ventes de disques se stabilisent, voire reprennent des couleurs", laissant encore augurer de belles perspectives pour MyMajorCompany qui a pris la décision de ne plus être un label participatif, se concentrant désormais sur la production d'une poignée d'artistes.

Aujourd'hui plus de la moitié du chiffre d'affaires de MyMajorCompany provient du financement de la musique et des films mais Michael Goldman croit beaucoup à l'explosion des objets connectés. "En 2014, notre chiffre d'affaires va doubler par rapport à l'année dernière, porté par ce levier de croissance". Celui qui veut devenir un "Kickstarter français" évoque des décisions stratégiques assez lourdes dans les prochains mois, parmi lesquelles "la problématique du nom", reconnaissant qu'aujourd'hui "le nom MyMajorCompany a ses avantages et ses inconvénients".

Michael Goldman a également évoqué son dernier projet, la plateforme de financement participatif, Tipeee, dédiée aux plus petits créateurs qui peuvent bénéficier d'un financement par leur communauté de fans, suiveurs. Ces derniers acceptent de verser un "tip" par mois qui permettent à l'artiste en herbe de poursuivre ses projets. "Nous sommes en discussions avec Dailymotion pour réfléchir à l'implantation de notre solution sur la plateforme", explique-t-il. 

 

Les Décideurs du Net / Chiffre d'affaires