Crowdlending : un investissement très peu risqué les 2/3 du temps

Seuls 10% des projets financés via les plateformes de prêts depuis début 2014 peuvent être qualifiés de "mauvais dossiers".

64% des 516 projets financés via les plateformes de crowdlending entre le 1er janvier 2014 et le 29 février 2016 présentent un risque très faible. C'est une bonne nouvelle pour les épargnants ayant cédé aux sirènes du prêt rémunéré aux entreprises via des sites Internet dédiés. C'est aussi le premier enseignement d'une étude réalisée par le cabinet de conseil en gestion de patrimoine Montaigne Patrimoine, le groupe Pouey International, spécialisé dans la gestion du risque entreprise et du renseignement d'affaires, et le site crowdlending.fr, dont les principaux résultats sont repris dans l'infographie ci-après.

"70% des projets auraient pu être financés sans délais et sans soucis par des banques"

Le faible niveau de risque qu'ils présentent vaut à 64% des projets financés depuis début 2014 un avis "favorable" de la part des co-auteurs de l'étude. En ajoutant les 5,4% de dossiers évalués "risque 2+", on arrive à un taux de projets "de qualité" de près de 70%. D'ailleurs, comme le souligne sur son blog Louis de Froissard, gérant associé au cabinet Montaigne Patrimoine, c'est la proportion de dossiers "qui auraient pu être financés sans délais et sans soucis par des banques".

Quid des 31% restants ? Crowdlending.fr, Montaigne Patrimoine et Pouey se montrent "réservés" à l'égard de 20,7% des projets financés via les plateformes depuis plus de deux ans. Surtout, près de 10% obtiennent un avis "défavorable" –  il s'agit de ceux qui sont portés par des entreprises en défaut ou quasi-défaut – voire très "défavorable" – les dossiers présentés par des sociétés dont la survie à 12 mois n'est pas assurée.

Au-delà de l'analyse de risque, l'étude révèle également que plus de 100 entreprises ayant emprunté pour financer ces 516 projets se situent dans la région Ile-de-France. Par ailleurs, près d'un cinquième des sociétés qui empruntent (18,6%) sont issues du secteur du commerce de détail. Enfin, il s'agit plutôt de petites entreprises en terme de chiffre d'affaires – 48% présentent un CA inférieur à 500 000 euros – mais déjà bien installées, puisque plus de la moitié des emprunteurs ont plus de 10 ans.

Infographie issue de l'étude "Panorama des entreprises financées en crowdlending". © Crowdlending.fr, Montaigne Patrimoine, Pouey

 

ET AUSSI

 

Autour du même sujet