RT 2020 : tout sur la réglementation thermique 2020

La norme RT 2020 définit les nouveaux standards de la construction. Elle prévoit pour l'année 2020 la maison positive, une construction qui produit plus d'énergie qu'elle n'en consomme.

Définition RT 2020

La RT 2020 est la réglementation thermique (RT) qui sera applicable à toutes les constructions neuves à partir, comme son nom l'indique, de fin 2020 (et dès 2018 aux bâtiments publics).
La première règlementation thermique a été mise en place en 1974. Elle visait à réduire la consommation énergétique des nouvelles constructions. La RT 2020, elle, a pour objectif la mise en œuvre du concept de BEPOS, pour bâtiments à énergie positive, pensé dans le cadre du Plan bâtiment durable. Ils sont ainsi qualifiés car ils produisent plus d'énergie (chauffage, électricité...) qu'ils n'en consomment pour fonctionner, notamment grâce à une centrale photovoltaïque.
La RT 2020 fait suite à la RT 2012, prévue par le Grenelle de l'environnement, destinée à diviser par 3 la consommation énergétique des nouvelles constructions, à 50 kWh/m2 par an maximum, en limitant le chauffage, la climatisation, l'éclairage, l'eau chaude sanitaire et la ventilation.

RT 2020 et isolation

Pour produire plus d'énergie qu'elle n'en consomme, la maison RT 2020 doit d'une part profiter au maximum des sources d'énergie gratuites et d'autre part réduire le plus possible ses besoins énergétiques. Cela passe notamment par une meilleure isolation des enveloppes du bâti et par une gestion intelligente de l'énergie. La domotique a donc un rôle important à jouer.

RT 2020 et maison passive

La maison RT 2020 n'est autre qu'une maison passive en plus performante. En effet, une maison passive est une maison qui produit autant d'énergie qu'elle en consomme. La maison RT 2020, elle, doit dépasser ses besoins énergétiques grâce à la production d'énergies renouvelables. Le surplus d'énergie peut être renvoyé au réseau électrique public.
Une maison passive présente un surinvestissement de 5% à 10% par rapport à une maison classique, chiffre l'Ademe Haute-Normandie. "Le coût de fonctionnement étant inférieur, le surinvestissement est amorti bien avant la fin d'occupation du bâtiment", assure l'organisme.

RT 2020 et maison positive

La maison positive, ou bâtiment à énergie positive (Bepos), constitue la notion sur laquelle s'aligne la RT 2020. Ces constructions consomment moins d'énergie qu'elles n'en produisent, grâce à des solutions techniques (pour le toit, les murs, les fenêtres ou encore les vérandas) permettant l'accumulation et la restitution de chaleur et la production d'électricité. La nécessité de supprimer les ponts thermiques (zones pas ou faiblement isolées, qui se trouvent généralement entre deux parois comme le toit et le mur) au moyen d'une isolation par l'extérieur, par exemple, ou de la réalisation de façades désolidarisées de la structure du bâtiment est également présente.

RT 2012 et RT 2020 : quelles différences ?

La norme RT 2012 est la dernière norme thermique en date avant la RT 2020. Elle fait suite aux normes RT 2000 et RT 2005.
Parmi les principales différences entre la RT 2012 et la RT 2020, on notera les limites de dépense énergétique. Alors que la RT 2012 correspondait à un plafond de 50 kWh/m²/an, à savoir la valeur moyenne du label BBC (bâtiment basse consommation), la RT 2020, impose, elle, que la production d'énergie soit supérieure à la consommation. La dépense doit donc être inférieure à 0 kWh/m²/an.

Construction