Informatique quantique : Google et la NASA renforcent leur alliance avec D-Wave

Un nouvel accord va permettre à Google et la NSA d'utiliser les dernières machines quantiques de D-Wave pendant les 7 prochaines années.

Google, mais aussi la NASA, et les chercheurs dans le domaine spatial de l'USRA (Universities Space Research Association) viennent de signer un accord avec D-Wave, une entreprise californienne travaillant sur l'informatique quantique. Cette alliance va permettra à Google et ses partenaires de profiter pendant les 7 prochaines années des tout derniers systèmes mis au point par D-Wave, installés dans un centre de la NASA (l'Ames). Le machine learning et l'intelligence artificielle sont cités parmi les domaines qui pourraient utiliser ces technologies.

Si le sérieux des travaux de D-Wave a pu être contesté par le passé, cet accord montre en tout cas que Google et la Nasa sont prêts à leur accorder du crédit. Il s'agit d'ailleurs d'un renouvellement de confiance, puisqu'un premier accord avait déjà rapproché Google et D-Wave en 2013. La précédente machine "500 qubits" de D-Wave avait permis, d'après le communiqué, d'explorer les capacités de l'informatique quantique dans des domaines tels que la recherche web ou la reconnaissance vocale, entre autres. Une nouvelle génération "1000 qubits" vient d'être installée au centre Ames de la Nasa.

Lire aussi

 

Google / Big Data