Part de marché : Google Analytics continue de progresser en France

Marché web analytics en juillet 2014 Notre baromètre trimestriel révèle que Google Analytics est désormais utilisé par les deux tiers des 25 000 sites français les plus visités. Piwik progresse aussi sensiblement.

Google Analytics continue de gagner des parts de marché au sein du web français. C'est ce que révèle l'analyse réalisée par Tag Trek sur les outils de Web Analytics utilisés par les quelque 25 000 sites français faisant le plus d'audience selon le classement Top 1 000 000 d'Alexa. Au sein de cet échantillon, Google Analytics est passé de 62,58% à 65,31% de parts de marché sur les trois derniers mois. Depuis que le JDN réalise ce baromètre, c'est-à-dire depuis octobre dernier, l'outil de Mountain View aura vu son taux de pénétration progresser de 4,2%, passant de 58,64% à 65,31% de parts de marché en neuf mois. "L'outil est gratuit, et il est connu : les sites s'orientent donc souvent vers Google Analytics pour analyser leur audience", explique Rémi Aubert, dirigeant de Tag Trek. Les autres outils sont loin, très loin derrière, comme le révèle le graphique ci-dessous.

image10
Implémentation des outils de Web Analytics sur les sites français ayant un rang Alexa inférieur à 1 000 000. Echantillon : 25 370 sites. ©  Tag-trek.com

AT Internet est le deuxième outil le plus utilisé parmi les 25 000 premiers sites français en termes d'audience. Au sein de cet échantillon, cet outil a été détecté sur près d'un site sur dix. Mais sa part de marché stagne depuis le début de nos mesures, en octobre dernier, il y a donc 9 mois. "Il s'agit d'un outil payant, qui cible donc d'autres utilisateurs que la solution gratuite de Google. Et cet outil français, désormais bien connu et bien implanté dans l'Hexagone, a désormais de bien meilleures perspectives de croissance en dehors de nos frontières", commente Rémi Aubert. Ce que le directeur général d'AT Internet ne nous avait d'ailleurs pas caché lorsque nous l'avions interrogé il y a quelques mois.

Omniture, désormais appelé Adobe Analytics par son éditeur, est le troisième outil le plus utilisé au sein des 25 000 sites français à plus forte audience. Là encore, sa part de marché est d'une grande stabilité.

Piwik : une alternative open source en forte progression

Dans cet échantillon assez vaste, le quatrième outil le plus utilisé dans l'Hexagone en matière de web analyse  est... Piwik avec presque un site sur 50 qui l'utilise au sein du vaste échantillon des 25 000 premiers sites français analysés. En termes de parts de marché, l'outil open source passe devant Estat (1,51%), StatCounter (0,47%), Mixpanel (0,28%), Webtrends (0,25%) et Nedstat (0,2%). Tout en restant très marginal, Piwik affiche aussi une progression très forte de sa part de marché ces derniers mois, comme le montre bien le "zoom" sur sa progression ci-dessous.

piwik
Part de marché, certes très marginale, mais en forte progression de Piwik sur les quelque 25 000 sites français du Top 1 000 000 d'Alexa. © JDN (chiffres Tag-trek.com)

"Piwik séduit car il est également gratuit mais aussi, et surtout, parce qu'il peut être installé en interne, ce qui permet à ses utilisateurs de conserver le contrôle de leurs données, et ne pas les envoyer chez un tiers comme Google. L'outil est d'ailleurs, pour cette raison, encore plus populaire en Allemagne ou dans les Pays Nordiques, où ce sujet peut être encore plus sensible qu'en France", fait remarquer le dirigeant de Tag Trek, qui souligne également que "Piwik a aussi beaucoup gagné en maturité ces derniers temps". En effet, l'outil a pu faire un bond en avant en publiant une nouvelle version majeure, la deuxième, en décembre dernier.  

Google Analytics : une part de marché qui se réduit au sein des sites à plus à forte audience

Mais Piwik a beau être un outil gratuit, il reste très marginal, et surtout très loin du leader Google. Cependant, ce dernier détient certes une part de marché imposante au sein des sites français du Top 1 000 000 d'Alexa, mais cette part de marché se réduit considérablement si l'on se restreint aux 418 sites français du Top 10 000 d'Axela

La part de marché de Google passe ainsi de deux tiers à un presque deux fois fois moins au sein de cette élite des 418 premiers sites web français. Dans ce nouvel échantillon plus restreint, AT Internet gagne 80% de part de marché en plus (de 9,26% à 16,75%) et Omniture / Adobe Analytics 40% (de 2,73% à 3,83%).

peg
Les parts de marché des cinq leaders peuvent être très différentes si l'on regarde les sites français à forte audience, du Top 10 000 d'Alexa, à droite, ou les sites français du Top 1 000 000. © JDN (chiffres Tag -trek)

"Les sites de ce Top 10 000 sont évidemment plus enclins à payer pour utiliser un outil de Web Analytics, et ce, d'autant plus que la version gratuite de Google Analytics peut vite atteindre des limites gênantes pour ces sites. C'est d'ailleurs souvent plus la version Premium, et payante, de Google Analytics qui les intéresse", commente Rémi Aubert (lire également sur ce sujet : Les différences entre Google Analytics et Google Analytics Premium).

Adobe / Google Analytics