Google Analytics passe au Big Data, et se renforce sur la mobilité

Les utilisateurs de Google Tag Manager et de la version Premium de Google Analytics vont avoir droit à de nouvelles fonctionnalités pour mieux maîtriser leurs applications mobiles et le traitement rapide de quantité massive de données.

Google Analytics a aussi eu droit à plusieurs nouveautés présentées lors de Google I/O. La première salve concerne l'analyse des applications mobiles, ou le Mobile App Analytics. Un secteur dans lequel Mountain View s'est justement lancé l'année dernière lors de la précédente conférence Google I/O, en permettant de glisser un code à l'intérieur des applications iOS ou Android pour pouvoir analyser leurs utilisations.

Nouvelles données issues du Google Play dans Google Analytics

Aujourd'hui, le géant californien annonce que le marquage pour mobile va bientôt permettre de faire apparaître plusieurs nouvelles informations issues de sa boutique d'applications, le Google Play Store.

Plusieurs données seront remontées, explique Google sur son blog dédié à l'Analytics : les sources de trafic et les mots clés amenant de nouveaux utilisateurs, mais aussi les nombres de fois que l'application a été vue, puis téléchargée et enfin lancée. Google précise que des rapports sous forme de flux graphiques pourront permettre de mieux visualiser et analyser les parcours des visiteurs se convertissant en utilisateurs.

Google Tag Manager s'étend aux applications mobiles

Autre nouveauté saillante sur le front du Mobile App Analytics : la solution maison de gestion centralisée des tags et des balises, Google Tag Manager, lancée en octobre dernier, s'étend aux applications mobiles.  

Avec ses nouvelles possibilités, l'outil va donc pouvoir permettre de configurer et modifier dynamiquement une application mobile, une fois l'application installée chez les utilisateurs - à condition bien sûr d'avoir bien inséré le code du Tag Manager dès le début. Pousser des promotions ou des messages temporaires, ou encore changer la fréquence et la durée des publicités font partie des possibilités citées par Google dans l'annonce officielle.

Pour essayer la bêta de ce Google Tag  Manager pour application mobile, il faut s'inscrire sur la liste blanche des utilisateurs de Google Tag  Manager pouvant avoir accès à ces fonctionnalités.

Google Analytics prêt pour le Big Data

La dernière nouveauté marquante concerne la version Premium de Google Analytics - désormais commercialisée en France pour au moins 100 000 euros par an. Ses utilisateurs vont pouvoir traiter très rapidement le déluge de données générées par Google Analytics avec BigQuery, le service de Google taillé pour le Big Data. BigQuery permet ainsi d'analyser dans le cloud des teraoctets de données en un clic puis en quelque secondes.

Les utilisateurs de la version Premium qui le souhaitent auront ainsi "dans les prochains mois" accès à la totalité des données "pures" (niveau "hit" et session) de Google Analytics, et pourront ainsi les manipuler et les analyser grâce au système NoSQL de BigQuery. C'est Google qui louera les ressources informatiques, matérielles et logicielles, nécessaires au traitement de ces grands volumes de données. Suivant le modèle du cloud, Google explique dans l'annonce officielle que la facturation se fera à l'usage.

Google donne quelques pistes d'utilisation. Cette association Google Analytics / BigQuery pourra ainsi notamment permettre de savoir, sur plusieurs années, la catégorie d'un site dont le trafic quotidien a connu les plus fortes amplitudes. Mountain View évoque aussi la possibilité de croiser les données avec d'autres sources, par exemple les métadonnées, pour analyser le taux de rebond, de conversion, mais aussi le taux de nouveaux visiteurs associés à un auteur. L'intégration avec des entrepôts de données est aussi citée, Google annonçant qu'il sera aussi possible, par exemple, de cerner les cinq produits que les utilisateurs connectés ont vus mais pas acheté, puis d'injecter ces données dans le système de CRM. Google Analytics est définitivement passé à l'ère du Big Data.

Google / Google Analytics