Comment Weebly compte "révolutionner la vie des entrepreneurs sur le Web"

Alors qu'il commence tout juste à communiquer sur le Vieux Continent, Weebly revendique déjà plusieurs millions de sites en français. Ce qui l'amène à se renforcer localement.

Avec son offre SaaS de création de site et boutique e-commerce par glisser-déposer, l'Américain Weebly cible avant tout les entrepreneurs. Fondée en 2006, la société revendique plus de 30 millions de sites hébergés sur sa plateforme. Utilisée dans 170 pays, l'offre est disponible en langue française depuis 2010. "Notre croissance a été fulgurante en France alors que nous n'avons fait aucune promotion jusqu'à maintenant", confie David Rusenko, CEO de Weebly. De 2014 à 2015, le nombre de sites web français créés avec Weebly aurait progressé de 50% pour atteindre plusieurs millions. D'où la volonté de l'éditeur d'accentuer sa présence dans l'Hexagone. Une politique qui passe notamment par le déploiement d'un support en langue française qui sera opéré depuis le premier bureau de Weebly en Europe, basé à Berlin en Allemagne (une implentation en Angleterre devrait suivre ensuite).

Un accent tout particulier mis sur le SEO

David Rusenko, CEO de Weebly, a co-fondé sa start-up en 2006, à 22 ans, avant de rejoindre le célèbre incubateur californien Y Combinator l'année suivante. © Weebly

"Notre objectif est aussi d'enrichir notre boutique d'applications, qui compte déjà une quarantaine d'offres, par des solutions et services répondant à des besoins locaux", commente Anh-Tho Chuong, directrice France de Weebly, qui évoque notamment le SEO. Et David Rusenko d'ajouter : "Notre plateforme est optimisée pour le référencement naturel. Nous veillons notamment à bien respecter les standards et les recommandations de Google en termes de structuration." Les quelques tests que nous avons pu faire sur des sites motorisés par Weebly montrent que cette technologie peut, en effet, être relativement bien optimisée en termes de SEO. Tous deux basés sur Weebly, le site français Wall-in.com (vente de revêtement mural) et le site américain realpreyswimbaits.com (vente d'articles de pêche) passent parfaitement le test de compatibilité mobile de Google (mobile-friendly). Mais comme en matière de référencement naturel, la plateforme technologique ne fait pas tout, Weebly propose, également, différents modules pour aider ses clients à optimiser leurs mots clés et créer un contenu optimisé. De même, des outils d'Analytics Web, comportant une dimension SEO, sont proposés par la plateforme.

Face à ses principaux concurrents Wix et Squarespace, Weebly revendique une avance en termes de facilité d'utilisation. Et ce, quel que soit le canal, mobile ou desktop. "Sur mobile, nous proposons des apps iOS et Android qui permettent d'éditer son site ou sa boutique en ligne depuis sa tablette ou son smartphone, y compris gérer ses stocks pour les marchands", argue le CEO de Weebly. Côté internaute, l'expérience est 100% responsive, jusqu'au panier d'achat qui pourra s'adapter aux plus petits écrans. Autre argument, la capacité de la plateforme à gérer des besoins plus localisés : la plateforme prend notamment en charge la gestion des paiements en euros (via Stripe ou PayPal), et peut intégrer les mentions légales européennes (telle la notification relative aux cookies) ou des pays d'UE.

Weebly propose une importante bibliothèque de thèmes graphiques.  © Capture Weebly

Une boutique d'applications et de services aditionnels

L'App Center de Weebly permet de compléter les fonctionnalités de base de l'environnement. Elle offre par exemple des modules pour rendre son site multilingue, y intégrer un support via une messagerie instantanée, gérer sa messagerie via Gmail, ou encore intégrer les réseaux sociaux (en y poussant ses contenus ou produits...). Cette boutique permet également de faire appel à des services de livraison (UPS, USPS ou encore FedEx). "Là encore, c'est un aspect pour lequel nous pourrions développer des partenariats en France", note Anh-Tho Chuong.

Weebly enregistre 250 millions de visiteurs chaque mois sur sa plateforme

Pour la suite, une question est de savoir si Weebly sera capable de gérer l'accroissement d'une activité, et la montée en charge d'un site. "Au total, nous enregistrons 250 millions de visiteurs chaque mois. Notre plateforme est donc capable de gérer une montée en charge. Le service est par ailleurs multitenant, et notre bande passante, mutualisée, est par conséquent disponible pour gérer un pic de trafic réseau pour un site particulier", explique David Rusenko. "Nous hébergeons notre service sur notre propre infrastructure, ce qui nous permet de contrôler, aussi, l'ensemble du dispositif technique de bout en bout"

Dans sa version la plus récente, sortie début octobre 2015, Weebly s'enrichit en termes d'API afin de faciliter les intégrations avec des outils tiers ainsi que les développements additionnels (en matière de gestion financière ou gestion de la chaîne logistique par exemple). Toujours en termes d'intégration, Weebly propose également des possibilités de diffusion de produits multi-flux (sur les comparateurs, les places de marché...). Pour l'heure, 50 canaux de diffusion sont proposés.

Comptant 300 salariés, Weebly, qui est rentable depuis 2009, a levé 35 millions de dollars en 2014 auprès du groupe chinois Tencent et Sequoia Capital. Suite à cette opération, sa valorisation s'est élevée à 455 millions de dollars.

Indicateur de w3techs positionnant Weebly par rapport aux grands CMS en fonction du nombre de sites qui l'utilisent (en abscisse) et le trafic de ses sites (en ordonnée).  © w3techs.com/

 

SaaS / Hébergeurs